Comment 2018 a libéré la parole et brisé les tabous autour de l'orgasme féminin ?

par

L'orgasme féminin plus que jamais à l'honneur.

La révolution n'est pas prête de s'arrêter. Si fin 2016 le mouvement #MeToo signait les débuts de la chute du patriarcat et donnait enfin la parole aux femmes, l'année 2018 a été le théâtre de nombreuses revendications. Tabous autour des règles, sensibilisation autour du harcèlement de rue, lumière sur la masturbation féminine, hypersexualisation du corps féminin, dénonciation du slut-shaming dans les médias et dans l'espace publique, c'est à travers des comptes Instagram, des vidéos Youtube, des tweets cinglants ou encore des BD inspirantes que les femmes narrent les injustices auxquelles elles sont quotidiennement confrontées. Libérer la parole mais aussi briser des tabous, voilà à quoi s'attaquent ces contenus féministes et engagés. Sans surprise, l'orgasme féminin fait partie des sujets revalorisés ces derniers mois. Qu'il s'agisse de l'expliquer, de le démystifier, de le représenter, de le décrire mais aussi de déculpabiliser, celui-ci s'est enfin émancipé des tabous, des mythes et des fantasmes (souvent erronés) qu'il a longtemps suscités. Tu, récupéré par les hommes, singé par les médias, cette fois, c'est aux femmes de s'emparer de ce sujet brûlant et de lui rendre ses lettres de noblesse

L'orgasme féminin raconté pour et par les femmes 

Lancé en août dernier par la journaliste Dora Moutot, le compte Instagram "T'as joui" a fait l'effet d'une petite bombe sur la toile. En quelques semaines seulement, il rassemblait plus de 90.000 abonnés, parmi lesquels on compte des femmes bien sûr mais aussi des hommes. Le but ? "Libérer la parole et la jouissance des femmes" en brisant les tabous dont il a trop souvent souffert. Celui-ci réunit les témoignages de centaines de femmes qui racontent leurs expériences les plus diverses. De ces mecs qui partent du principe qu'une relation sexuelle "se termine" quand eux jouissent, de ces femmes qui culpabilisent de ne jamais avoir d'orgasmes ou de celles qui assument, sans détour, leurs désirs, leurs envies et leurs fantasmes. Bref, un compte Instagram qui fait du bien et qui nous fait nous sentir moins seules. 

L'orgasme féminin expliqué 

Combien de conneries avons-nous entendu au cours de notre vie de femme au sujet de l'orgasme féminin ? Clairement, un paquet ! Depuis quelques mois, les contenus pédagogiques axés sur l'orgasme féminin se multiplient. Loin des émissions très scientifiques et techniques qui, bien qu'intéressantes, ont du mal à captiver (et donc informer) le public, on a plutôt affaire à des podcasts piquants, des docus fouillés et rythmés ou encore des comptes Instagram instructifs, bref, des programmes drôles, intelligents et catchy auxquels on a de suite envie d'adhérer. On pense notamment à la série documentaire "En bref" (Explained en version originale) diffusée sur Netflix qui a consacré un épisode à l'orgasme féminin. Mené par l'actrice Rachel Bloom, celui-ci s'attaque aux clichés véhiculés par les médias et la société depuis toujours dont il a été victime, à travers des statistiques, des infographies ou encore des témoignages. A savoir que près d'une femme sur 4, aux Etats-Unis, avoue n'avoir jamais eu d'orgasme. De même, le compte Instagram Merci Beaucul, créé par Delphine et Léa, deux nanas absolument géniales, abordent avec leurs abonnés plusieurs sujets, des MST à l'endométriose ou bien le débat vaginal/clitoridien qui déchaîne tant de passions. On rit, on apprend et on déculpabilise, bref, on kiffe. Plus critique, le compte Insta "The Feminine critique" dénonce l'image erronée du sexe féminin au cinéma et dans les séries, à travers des analyses cinglantes et passionnantes. Ca fait mal mais qu'est-ce que ça fait du bien ! 

L'orgasme féminin célébré

Parce qu'avant tout, l'orgasme est synonyme de plaisir, nombreux sont les programmes et autres contenus créatifs à le mettre à l'honneur, sous un prisme drôle et décalé. Impossible de ne pas évoquer le duo haut en couleur qui se cache derrière le compte instagram "Comecurious", créé par Florence et Reed, deux amies qui n'ont pas peur de parler de cul de façon franche, brute et décomplexée. Chaîne Youtube et podcasts, les deux Anglaises posent toutes les questions qui nous ont toujours titillé, avec une décontraction et un naturel qui font ôter les tabous autour de ces sujets brûlants. Enfin, si tu es à la recherche de contenus mordants, hilarants et libérateurs, file mater les posts du compte Insta "Je m'en bats le clito". Une pure pépite ! 

Et quelque chose nous dit que 2019 nous réserve encore de belles choses

Source : Shoko - Crédit : Instagram @comecurious