Comment camoufler ses boutons sans se plâtrer le visage ?

par

Tu n'es pas encore à l'étape de l'acceptation de tes boutons ? Pas de soucis

Des boutons à 15 ans, on dit ok, ça a du sens - c'est la puberté, la nature a décrété que ta vie et ta gueule seraient un enfer et que tu ne péchorais jamais, soit. Mais des chtars à presque 30 ans, c'est tout de suite moins marrant : t'as passé l'âge des premiers émois et, même si y'a quelques petits cafouillages côté démaquillage en fin de soirée, ta routine de soin est carrément mieux rodée qu'à l'époque Biactol. Et pourtant, ils sont là : sur le front, le menton, les joues, le nez et parfois même le corps, fruits (juteux) de montagnes russes hormonales, d'une hygiène de vie douteuse (trop bon ce burger), de petits doigts tout sales et de smartphones encore plus cracra. Et si tu mets tout en oeuvre pour les exterminer - avec brio - il arrive toujours que des boutons fassent de la résistance... et que tu doives partir de chez toi avec un truc bien voyant au milieu de la face. Joie. Heureusement, dieu a inventé le maquillage et il te reste une issue de secours pour camoufler les imperfections : voilà comment bien t'y prendre pour les masquer - et surtout pas les mettre en évidence.

Hydrate, hydrate, hydrate

Je sais, je sais, certaines techniques pour exterminer les boutons consistent à les assécher - mais t'as déjà vu du makeup sur une zone sèche ? C'est granuleux, ça ne tient pas et surtout, on ne voit que ça. Alors les boutons tout secs et les croûtes épidermiques, c'est non : traite tes imperfections avec douceur et hydrate ta peau à fond pour unifier sa texture et faciliter l'application des fards.

Utilise un correcteur de couleur

Les boutons peuvent être blancs, prêts à jaillir d'une minute à l'autre mais parfois, ceux qui se voient le plus sont les boutons rouges, inflammés et douloureux qui n'ont pas encore fini leur maturité. C'est ceux-là qui se prêtent parfaitement à la correction colorimétrique : une noisette de crème/base/concealer teinté de vert permet dans un premier temps d'atténuer la rougeur et donc le chtar en question. Pour un max de précision, on le dépose au pinceau ou à l'éponge humide pour bien fondre les pigments sur la peau et éviter l'aspect plâtre.

Applique une base lissante

Les bases de maquillage sont une petite merveille à avoir toujours sous le coude, surtout en cas de boutons ! Avec un bon pinceau, applique une once de produit sur l'ensemble du visage en insistant sur les zones à problèmes : la texture vient alors combler les pores et irrégularités de la peau, la laissant lisse, homogène et douce. Les imperfections, elles, sont instantanément floutées, moins proéminentes.

Camoufle avec un produit de teint léger

Certains concealers sont plus fluides et légers que d'autres mais en majorité, les anti-cernes des cosmétiques plutôt opaques, censés offrir une haute couvrance. Résultat, ils peuvent donner un aspect plâtre à la peau et lorsqu'on a des boutons, c'est tout ce qu'il faut éviter ! Pour cela, rien de tel qu'une BB crème, CC crème ou un fond de teint facile à travailler, spécialement conçu pour offrir un rendu léger et naturel.

Applique ton anti-cernes en couches minces

Plutôt que de chercher l'efficacité avec une seule bonne grosse couche de concealer sur ton bouton (on sait, t'es en retard, mais tu vaux mieux que ça), prends le temps d'appliquer plusieurs couches fines (à l'éponge) pour moduler et renforcer l'opacité sans effet cakey. Entre deux, un voile de poudre fixatrice peut faire l'affaire pour garder le concealer en place toute la journée.

Estompe

Si ce n'est pas déjà (proprement) fait, il te faudra estomper les bordures de ton anti-cernes pour homogénéiser le teint et éviter les démarcations franches. Une mini éponge humide fera très bien le job, avant de terminer avec un spray de brume fixatrice de maquillage.

Maintenant, à toi de jouer, et dis-nous si ces quelques astuces pour camoufler les boutons ont fonctionné comme il se doit sur ton doux visage ;)

Source : Shoko - Crédit : PeopleImages,Getty Images