Comment préparer un Noël (un peu) plus écolo ?

par

Un beau cadeau pour la planète. 

Noël est censé être la fête du petit Jésus, mais c'est surtout devenu la fête de la consommation à outrance. En dessous des pauvres sapins coupés s'accumulent des monceaux de cadeaux, recouverts de nombreux emballages. Sur la table, des montagnes de victuailles font le bonheur des plus gourmandes. Même si cette période est faite pour se faire plaisir (à base de films de Noël regardés avec de bons chocolats chauds), il est possible de conserver son côté écolo pour avoir un  Noël encore plus beau. Voilà donc quelques petites astuces pour passer des fêtes de fin d'année plus responsables. 

On mise sur une déco écolo

5 millions de sapins naturels sont coupés et vendus en France chaque année. Même si, parés de leurs habits de lumière, ils ont quelques jours de gloire, ils finissent vite jaunis et dégarnis dans le local à poubelle. Cette année, au lieu de hacher, créez. Sur Pinterest des centaines de sapins DIY sont proposés. En livres, en guirlandes, en feuilles de papier recyclé, en rondins de récup... Démarquez-vous et laissez court à votre imagination. Pour le reste de la déco c'est pareil. Ras le bol des boules, on crée sa propre décoration avec des objets détournés ou que l'on a trouvés. Des branches d'arbres tombées pourront agrémenter une belle table ou un dessus de cheminée. On utilise des pommes de pain pour orner son sapin et on trouve des petits rondins pour créer de jolis porte-bougie. 

On choisit des cadeaux qui ont du sens 

Même si il y a de forts risques pour que vous soyez traitée de bobo écolo et que votre petite nièce fasse une drôle de tête face à son jeu de société pour sauver la planète, elle qui rêvait d'une Barbie majorette, vous vous en fichez. Eveiller les consciences est le plus beau des cadeaux. Achetez des jeux intéressants (neufs ou d'occasion), des cadeaux responsables et respectueux de l'environnement et même si vous avez le temps fabriquez vous-même vos présents. Un beau pull tricoté ça fait toujours son effet. 

On limite la quantité de présents

Chaque année c'est la même chose, nous sommes obligés de travailler nos sourires forcés afin de prendre l'air ravi de recevoir une atrocité (non il n'y a pas que l'intention qui compte, il y a aussi le bon goût). Gants, moufles, chaussettes, on ne sait plus quoi faire de ces cadeaux offerts chaque année par des gens limités en imagination. C'est la raison pour laquelle on peut organiser une attribution des cadeaux. Chacun se charge de faire un unique cadeau à une autre personne. Au lieu de recevoir plein de petits trucs de tout le monde, on reçoit une belle chose d'une personne. Il y a moins à déballer et il y a plus à gagner. 

On buche sur un menu végétarien 

Si vous attendez Noël avec impatience, il y en a d'autres, comme les dindes et les oies pour qui ce n'est pas vraiment la fête. Alors, lors de la rédaction de votre menu pensez à la planète et à toutes ces petites bébêtes et essayez d'innover avec un repas 100% végétarien à base de produits bio et locaux. Et surtout on se souvient que ce n'est pas la quantité qui fait la qualité donc on achète assez mais pas trop histoire de ne pas gaspiller. Les traditions sont faites pour évoluer avec le temps. 

On limite les emballages 

Avez-vous déjà pensé au temps que vous mettez pour emballer vos cadeaux et à quelle vitesse ils sont déballés. Une fois les présents donnés, on se retrouve dans un champs de ruines de papiers plastifiés (et souvent atrocement décorés) qui vont être jetés. Là encore jouez l'originalité en utilisant des papiers recyclés (journaux, magazines, brouillons) et/ou recyclables. Vous pouvez également vous servir de vieux cartons et de jolies ficelles. Rajoutez une petite touche florale avec une jolie feuille morte et ce sera parfait

All I want for Christmat is ecolo....

Source : shoko.fr - Crédit : Unsplash,freestocks.org, unsplash rawpixel