Comment reconnaître ses symptômes prémenstruels pour mieux les accepter ?

par

Les reconnaître, c'est bien, mais les dédramatiser, c'est tout aussi important !

Lorsque nos règles arrivent, nous sommes nombreuses à le présumer par des manifestions physiques : maux de ventre pour certaines, poussée d'acné pour d'autres, la totale pour les moins chanceuses et, en dépit d'un manque de recherche évident sur le sujet, on estime qu'environ 75% des femmes sont touchées par les symptômes précurseurs aux menstruations. La science leur a d'ailleurs donné un nom : le syndrome prémenstruel abrégé SPM, désignant l'ensemble des "effets secondaires" (ou préliminaires devrait-on dire) liés aux règles. Toutefois, si 3 femmes sur 4 souffrent de troubles liés à l'arrivée de leurs règles, il semblerait qu'elles soient beaucoup moins nombreuses à savoir identifier tous ces symptômes !

D'après une étude IFOP pour Fitbit, 2 femmes sur 3 ne reconnaîtraient par leurs symptômes prémenstruels ; un véritable problème les empêchant de comprendre pourquoi leur corps (ou leur esprit) réagit de telle manière, d'anticiper les tracas mais aussi de les dédramatiser. Alors, quelles formes le syndrome prémenstruel peut-il prendre, quand y prêter attention et comment soulager les symptômes ? Réponses.

Le syndrome prémenstruel, pourquoi ?

Au cours du cycle menstruel, qui dure en moyenne 28 jours, différentes phases se manifestent : la phase folliculaire, qui débute en même temps que les règles (jour 0) et qui se caractérise par la dégradation des muqueuses utérines jusqu'à l'ovulation (jour 14) ; la phase lutéale, période durant laquelle la muqueuse utérine se reforme en vue d'une éventuelle fécondation. Durant ces deux phases, les hormones féminines fluctuent et dans la phase précédent les règles (phase lutéale), œstrogènes bas et progestérone en hausse expliquent à eux deux l'apparition de différents symptômes, d'après les chercheurs.

Le syndrome prémenstruel, à quel moment ?

Le syndrome prémenstruel peut se manifester jusqu'à 2 semaines avant l'arrivée des règles, même si la plupart des femmes le ressentent de 2 à 7 jours avant. Précisons également que certaines femmes sont dénuées d'effets indésirables, et ce n'est pas plus mal comme ça !

Le syndrome prémenstruel, quelles manifestations ?

Le syndrome prémenstruel se manifeste différemment selon les individus, d'où sa complexité à l'analyser ! On estime qu'une centaine de symptômes constitueraient la palette de maux rencontrés par les femmes - physiques comme psychologiques, c'est dire... Pour savoir si ces manifestations relèvent bien du syndrome prémenstruel, il suffit simplement de noter sur un calendrier leur apparition en relation avec le moment du cycle menstruel, ainsi que le moment de leur disparition. En voici une shortlist :

  • Maux de ventre
  • Maux de tête
  • Douleurs aux seins
  • Bouffées de chaleur
  • Ballonnements
  • Constipation ou diarrhée
  • Nausées et/ou vomissements
  • Étourdissements
  • Fatigue, manque d'énergie
  • Aggravation des allergies
  • Acné
  • Douleurs musculaires
  • Rétention d'eau
  • Troubles du sommeil
  • Irritabilité, agressivité
  • Troubles de l'attention
  • Anxiété
  • Trous de mémoire
  • Humeur changeante

La médecine traditionnelle ou alternative (homéopathie, huiles essentielles, méditation) peuvent bien entendu aider à diminuer les symptômes, mais ceux-ci disparaissent quoiqu'il arrive dès la survenue des règles. En outre, l'alimentation a un rôle prépondérant à jouer dans le soulagement des symptômes (exit le sucre, la caféine, les graisses saturées pour le confort intestinal et l'énergie !) ainsi que l'activité physique, trop souvent négligée en cette période de blues. Si tu ne connais pas encore les bénéfices du sport durant les règles, on t'en parle dans un autre article ;) Et si vraiment le sport n'est pas ta tasse de thé, qui sait, les petits plaisirs solitaires (ou à deux) pourraient bien éliminer quelques effets indésirables de l'arrivée de tes règles !

 Besoin de réponses sur la contraception? Rends-toi sur www.moncorpsmacontraception.fr

Source : IFOP / Shoko / Passeportsanté - Crédit : eclipse_images,Getty Images