Comment se sortir subtilement et dignement de ces situations embarrassantes que tu peux rencontrer pendant le coït ?

par

Quand il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir. 

Dans les films, les scènes de sexe sont toujours les mêmes. De beaux amants ardents qui se mangent la bouche avec passion et sensualité. Des corps brûlant de désir qui s’accordent parfaitement dans la pénombre de la pièce. Mais ça, c’est dans les films. Dans la réalité, des petits moments de « génance » peuvent sournoisement s’introduire durant nos parties de jambes en l’air. Alors que tout se déroule pour le mieux, un bruit, une odeur, un mot ou une envie peut venir tout gâcher. Souvent, on a tendance à dramatiser la situation alors qu’il suffit d’un peu d’humour et de second degré pour désamorcer la gêne. Suivez le guide, on vous explique comment faire.

Le bruit offusquant

Contexte : Tout se passe bien. Le plaisir commence à monter progressivement, aux grès des petits gémissements que chacun pousse et au rythme des respirations qui s’accélèrent. Vous êtes tous les deux entrain de flotter sur les rives de l’extase, lorsqu’un gros bruit bien moche vous fait atterrir direct. Ce violent retour à la réalité peut-être induit soit par un pet de fouf, soit par un petit prout malicieux (on préfère la première option). D’un coup, vous vous sentez honteuse et ramenée à votre condition d’être fait de chair, de boyaux, de cavités et d’orifices.

Comment réagir : Il ne faut surtout pas se crisper. Premièrement, il y a des chances que l’autre n’ait rien entendu ou qu’il fasse tout comme. Sinon, il faut l’assumer. Après tout, vous ne l'avez pas fait exprès et ça peut arriver à tout le monde. Même si ce n’est pas évident, il faut garder sa fierté et continuer. Si vous avez assez d’intimité avec votre partenaire, vous pouvez aussi en rire un bon coup. En tout cas, dites-vous bien que ce n’est rien.

L’odeur dérangeante

Contexte : Vous commencez à vous chauffer, puis à vous déshabiller et comme vous êtes motivée vous descendez direct au grenier pour faire une petite douceur à votre partenaire. Alors que vous vous rapprochez de la zone buissonneuse, vous sentez tout d’un coup une odeur familière : celle de la litière pleine de votre chat Minou. Pourtant aucun animal n’est dans la pièce, mis à part celui auquel vous vous apprêtez à faire une gâterie.

Comment réagir : L’honnêteté est de mise. Vous n’allez pas risquer de vomir par peur de dire la vérité. Vous pouvez gentiment lancer : « écoute tu ne veux pas un peu te rafraîchir, j’ai l’impression que tu as eu chaud aujourd’hui ». Si vous ne partagez pas ce degré d’intimité, tentez un « Tu ne veux pas qu’on le fasse sous la douche ça m’excite vachement ». Dans tous les cas, vous ne devez jamais vous forcer si vous ressentez du dégoût. Si vous le faites malgré tout, cela risque de vous couper complètement l'envie pour les fois à venir. Ca arrive à tout le monde de sentir un peu fort et il n'y a rien de honteux à le signifier. Une petite douche et puis ça repart.

Les problèmes de GPS

Contexte : Vos corps commencent à s’apprivoiser. Vous êtes bien, détendue et tout d’un coup une petite sortie de route de la part de votre partenaire vous raidit. Il semblerait qu’il se soit trompé d’entrée et vous, vous n’y étiez pas du tout préparée.

Comment réagir : Si certaines filles apprécient la sodomie, pour d’autres, cela s’apparente plus à de la torture qu’à autre chose. Il est intéressant, en couple, d’explorer de nouvelles contrées de la sexualité, mais cela doit absolument être mutuellement consenti. Si vous ne vous sentez pas d’humeur anale, arrêtez tout de suite les opérations. Il n’y a jamais de honte à dire non.

La panne en cours de route

Contexte : Vous vous êtes chauffés toute la soirée. En passant le palier, bouche contre bouche, vous n’aviez aucun doute sur la suite des festivités. Pourtant, quand vous vous êtes retrouvés nus, les choses ne se sont pas déroulées comme prévues. Une partie (centrale dans ce genre de moment ) de l’anatomie de votre partenaire a décidé qu’elle n’était pas d’humeur vaillante et a préféré rester couchée.

Comment réagir : Premièrement, ne le prenez pas personnellement. Il y a de nombreuses raisons qui peuvent empêcher un garçon d’avoir une érection. Deuxièmement, il faut DEDRAMATISER et rassurer votre partenaire. Et ce n’est pas parce que popole déconne que la fête est finie… En tout cas pas pour vous. Doigts, langue, massages, il y a de nombreuses façons de se faire du bien.

Les nuisances sonores

Contexte : Vous êtes chauds comme la braise, mais coincés dans un petit lit qui grince. Vous avez peur de réveiller toute la maisonnée (où dort paisiblement votre famille) par des petits couinements plus que suspicieux.

Comment réagir : Qui a dit que l’amour se faisait absolument dans un lit. Levez-vous, tentez des nouvelles positions, usez de votre imagination. Souvent, les contraintes nous permettent d’aller plus loin sur le chemin de l’expérimentation. Ce n’est pas de simples grincements qui vont altérer vos envies tout de même.

L’interruption non planifiée

Contexte : Vous pensiez être seuls dans la maison de votre compagnon. Cela faisait 10 bonnes minutes que vous étiez affairés à vous faire du bien, quand tout d'un coup sa mère a ouvert la porte de la chambre. Pour une première rencontre, on peut dire que cette dernière a été assez acrobatique car vous étiez en pleine position du kamasutra quand elle vous a interrompu.  

Comment réagir : Votre instinct vous fera sûrement pousser un cri et vous aurez comme réflexe de vous cacher. Même si vous vous sentez mal, ayez conscience que vous n'êtes pas la seule. TOUT LE MONDE est super gêné dans ce genre de situation et surtout la mère. Après tout, il faut taper avant d'entrer. Habillez-vous et en sortant gardez la tête haute et dite au revoir poliment avec votre plus beau sourire. Vous n'avez rien à vous reprocher. 

Souvenez-vous que tant que tout est mutuellement accepté et réalisé dans des conditions respectueuses de chacun, il n'y a rien de grave dans le sexe, ça doit être du plaisir avant tout et pas de la prise de tête. 

Besoin de réponses sur la contraception? Rends-toi sur www.moncorpsmacontraception.fr

Source : shoko.Fr - Crédit : henri meilhac,Unsplash, Unsplash - Pablo Merchan Montes