Comment utiliser le konjac, ce coupe-faim que tout le monde veut tester ?

par

On entend parler de lui à tout va, mais le konjac reste un mystère pour bien d'entre nous...

Présenté comme un ingrédient minceur révolutionnaire, le konjac commence à envahir les cuisines des Foodistas les plus aguerries. Cette plante cultivée dans tout l'Asie donne une fine poudre blanche, que l'on cuisine pour des plats détox et 0 calorie. Mais attention, loin d'être un ingrédient miracle, le konjac n'a pas de valeurs nutritionnelles et surtout pas beaucoup de goût. Voilà donc comment le cuisiner pour ne pas être déçue face à un plat insipide !

Un aliment sain à intégrer dans sa cuisine

Connu pour étant un coupe-faim, le konjac est un ingrédient idéal pour celles qui voudraient perdre quelques kilos. Grâce à sa composition, cette racine gonfle en effet le ventre et donne rapidement une impression de satiété. Par ailleurs, comme il met longtemps à être digéré, l'effet "ventre plein" ne disparaît pas au bout d'une heure, et ne laisse pas de place à une fringale intempestive ! 

Trouver ses acolytes !

Attention toutefois à ne pas vous contenter du konjac, mais à en faire un complément. Cet ingrédient minceur n'a en effet aucun goût et ne vous apportera donc aucun plaisir gustatif. Le konjac ne possède pas non plus de vitamines, ni aucun minéral. Il est donc primordial de l'intégrer à un un régime diversifié et riche en végétaux. 

Où l'acheter ? 

Il va d'abord falloir déterminer sous quelle forme vous souhaitez le cuisiner. Le konnyaku, le bloc de konjac blanc ou brun compact et les shiratakis, sorte de vermicelles se trouvent facilement sur Internet, et dans les épiceries spécialisées, ou asiatiques. Sous ses deux formes, le konjac est plutôt économique et se conserve très bien lorsqu'il est correctement emballé. Un bon achat !

Et maintenant, on en fait quoi ?

Si vous avez opté pour le bloc, sachez qu'il faut d'abord le rincer, le plonger une minute dans l'eau bouillante, puis le re-rincer ! Il est ensuite facile à couper en dès, que l'on incorpore dans une soupe, un gratin de légumes, ou n'importe quel plat de viande. Bonus : vous pouvez même en faire des desserts très originaux et exotiques. 

Si vous êtes plutôt Team vermicelles, des centaines de possibilités s'offrent aussi à vous. Le konjac vient alors remplacer les pâtes, ou tout autre féculent que vous avez l'habitude de cuisiner. Même principe que le konnyaku : les shiratakis se rincent, s'ébouillantent une minute et se rincent une dernière fois avant d'être cuisinés comme des spaghettis. Avec de la viande ou du poisson, une sauce, ou dans un curry : les shiratakis se préparent à l'infini !

Vous êtes maintenant une experte du konjac et pouvez tester cet ingrédient coupe-faim sans vous tromper !

Crédit : Wiki Commons, Ma boutique régime Dukan