Tous nos conseils faciles pour survivre à l'orgie de bouffe des fêtes de fin d'année

par

Ton estomac (et ton foie !) va en voir de toutes les couleurs !

Chaque année pendant les fêtes, foie gras, dinde, boudin blanc, huîtres, saumon fumé, bûche de Noël (et verres d'alcool) régalent nos papilles en famille - mais passé le plaisir de déguster ces mets savoureux, c'est le mal-être qui prend le pas, ce sentiment de trop plein qui te donne juste envie de pioncer sur le canapé (sans parler des ballonnements intempestifs)et qui te suit parfois plusieurs jours après. Et si certaines ne s'en plaignent pas, grand bien leur fasse mais si toi aussi, tu veux t'épargner le mal de bide et garder la pêche pendant les fêtes, on te file quelques tips pour survivre à l'orgie de bouffe de Noël et du Nouvel An.

repas,plat,manger,food,aliment,nourriture
Bien s'hydrater

Pendant les fêtes, on pense à manger, à picoler, mais à la fin de la journée, on se rend souvent compte que notre consommation d'eau est en berne ! S'il te faut mettre un rappel sur ton tel pour y penser, fais comme tu veux : l'idée est simplement de garder à l'esprit de boire ton 1,5L d'eau par jour, si ce n'est plus car l'alcool est connu pour déshydrater l’organisme ! Si tu le peux, n'hésite pas à siroter un thermos de thé vert (décaféiné) tout au long des festivités pour favoriser le drainage des toxines ;)

Miser sur un petit dej' copieux (mais sain)

Parce que tes repas suivants risquent d'être plutôt riches, profite du petit dej' pour prendre ta dose de bonnes calories, de nutriments, de vitamines et de fibres - utiles pour ralentir l'assimilation des aliments et retarder la sensation de faim. Jus de fruit frais, smoothie green, avo on toast, açai bowl ou granola maison : tes options sont nombreuses et tu peux même les additionner - tout est bon, sauf les tartines de Nutella pour constituer ton petit déjeuner post et pré fêtes de fin d'année. Par chance, si ton petit dej' est suffisamment rassasiant, tu n'auras plus beaucoup d'appétit pour les amuse-bouche !

Donner plus de place aux accompagnements

Les quantités sont importantes, certes, mais les ingrédients que tu mets dans l'assiette aussi ! Pour éviter la digestion pénible et la sensation de lourdeur, envisage d'inverser les quantités et donne plus de place aux accompagnements verts et aux céréales complètes : les tomates cerise avec les petits fours, la mâche avec le foie gras, les haricots verts avec la dinde... Ce seront des plats plus légers, certainement moins caloriques (permettant de compenser les excès de la bûche !), mais aussi plus digestes !

Stimuler la digestion

Avec ce qu'il faut de bonnes bactéries intestinales et d'enzymes digestives, ton repas un peu trop riche ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir ! Pour recréer un environnement propice à une bonne digestion, c'est en amont des excès de fêtes qu'il aurait fallu commencer, avec l'ingestion de probiotiques (en compléments alimentaires ou par le biais d'aliments fermentés type yaourts ou kombucha) ou même de collagène ou de bouillon d'os si t'es dans le délire trendy. Quant aux enzymes digestives, une boisson à base de gingembre comme une infusion ou un shot d'immunité les stimulera comme il faut, mais l'astuce du vinaigre de cidre également. A chacune son astuce de grand-mère préférée pour digérer !

Ecouter ton estomac

Pendant les fêtes ou même dans ton quotidien, tu es peut-être du genre à être une bonne vivante, à finir tes plats voire même te resservir, quitte à te sentir mal après. Cette année, si tu veux t'épargner les désagréments d'ordre alimentaire, écoute ton estomac : la sensation de satiété n'arrive qu'au bout de 20 minutes alors prends bien le temps de mâcher (pour faciliter l'assimilation des aliments) et de manger pour t'arrêter quand ton corps te le dit. C'est bête, mais on n'y fait pas assez souvent attention. Foutue gourmandise !

Bouger

Sur le dancefloor ou à l'occasion d'une balade dominicale, toutes les occasions sont bonnes pour bouger ton boule et réveiller ton métabolisme. Certes, tu n'as qu'une envie : t'allonger, mais remuer ton corps relancera tous les processus de vie (la digestion par exemple) mais permettra également à ton organisme d'éliminer ses toxines (la rétention d'eau causée par la déshydratation, l'excès d'alcool...). Moins tu bouges, plus le coup des fêtes sera rude !

Recharger les batteries

Avec des plats trop riches, une consommation d'alcool plus importante, un manque d'activité et clairement un manque de sommeil, on peut dire que ton métabolisme en prend pour son grade ! Et t'hydrater correctement et te bouger ne suffisent pas : le sommeil est le troisième pilier d'un bon métabolisme alors ne le dénigre pas, même pendant les fêtes - mais ne t'endors pas après le dessert, c'est tout ce qu'on te demande ;)

Te voilà à présent avec quelques clés pour mieux tolérer les excès alimentaires des fêtes de fin d'année. Mais n'oublie pas non plus de kiffer, de lâcher prise et de pardonner tes excès, le plaisir passe avant tout :)

Source : Shoko - Crédit : Kelsey Chance via Unsplash, rawpixel via Unsplash