Comme dans "Narcos", on parle de drogue dans"Queen of the South", mais pour une fois ce sont les nanas qui gèrent le cartel

par

"Queen of the south" est la première série sur la drogue où les femmes tirent les reines du cartel

L'avantage d'avoir touché le fond, c'est que l'on ne peut plus que remonter. Teresa est une jeune mexicaine qui deal de la drogue pour s'en sortir. La misère, les galères, la violence et la démerde sont son quotidien. Un jour, elle rencontre une lumière dans son monde de pénombre. Guero est beau et veut la sortir de la rue. Ils tombent très vite amoureux. Teresa commence un peu à goûter au bonheur. Mais le répit est de courte durée. Son homme se fait abattre. Elle n'a plus qu'une option: fuir. A Dallas, elle va tomber dans le réseau de Camilla Vergas, la reine de la cocaïne.

Un rythme haletant

Entre le Mexique et les Etats-Unis, on infiltre les réseaux illégaux où la violence est le seul moyen de négociation valable. Dans ce monde de bruts, les femmes s'imposent. Véronica Falcon (Camilla Vergas) est géniale en marraine des cartels, Alice Braga interprète à merveille une Teresa prête à tout endurer pour venger son fiancé. Et pour ce qui est de la touche masculine, on retrouve Peter Gadiot qui est beau comme un dieu dans son rôle de James, le bras droit de Camilla. 

Niveau ambiance, c'est certain qu'on n'est pas sur du Riverdale. Cette série interdite aux moins de 16 ans, produite par USA Network est à retrouver sur Netflix. Ca ne donne pas envie de devenir une baronne de la drogue, mais de se battre pour arriver là où l'on veut. 

Source : shoko.fr - Crédit : instagram alicebraga_oficial Vérifié