De Cannes 2014 à Chanel, la périlleuse vie des célébrités et leurs robes, Weekly Fashion

par

Du défilé pouvant commencer à Dubaï avec Chanel, jusqu'au tapis rouge de la cérémonie d'ouverture Festival de Cannes 2014, la dangereuse vie des célébrités et leurs robes dans notre Weekly Fashion

Cette semaine mode était placée sous le signe de la célébration, des paillettes et des flashs des photographes. Si certains reprochaient à Raf Simons d'avoir choisi Brooklyn comme destination pour présenter sa nouvelle pre-collection Dior de l'été prochain, obligeant ainsi ses adeptes à prendre un aller-retour pour New York, le Kaiser ne s'est pas privé de délocaliser la maison Chanel pour son défilé croisière 2015 à Dubaï, sur une île privée. Dans un décor entièrement pensé pour l'événement, les quelques invités ayant pu faire un détour de 48H par les Emirats arabes unis étaient semblent-ils ravis, mais en ce qui nous concerne, nous avons tout autant pu apprécier les riches pièces inspirées de la culture orientale depuis notre rédaction parisienne. C'est d'ailleurs dans notre chère capitale qu'un nouveau changement conséquent à la tête d'une maison iconique a été fait : l'ancien bras droit de Marc Jacobs chez Louis Vuitton, Julie de Libran, vient d'être nommée nouvelle directrice artistique de Sonia Rykiel. Après les cinq dernières saisons quelques peu éloignées de la classique, joyeuse et mutine femme Rykiel, il nous tarde de découvrir les futures créations de la maison dès septembre prochain à la Fashion Week de Paris (et nul besoin de réserver son vol pour la Laponie).

De Cannes 2014 à Chanel, la périlleuse vie des célébrités et leurs robes, Weekly Fashion - photo
De Cannes 2014 à Chanel, la périlleuse vie des célébrités et leurs robes, Weekly Fashion - photo
De Cannes 2014 à Chanel, la périlleuse vie des célébrités et leurs robes, Weekly Fashion - photo
De Cannes 2014 à Chanel, la périlleuse vie des célébrités et leurs robes, Weekly Fashion - photo
De Cannes 2014 à Chanel, la périlleuse vie des célébrités et leurs robes, Weekly Fashion - photo

Le meilleur moyen pour les créateurs de mettre en avant les pièces phares de leurs collections en dehors des défilés, sont les tapis rouges. Et en matière de moquette flamboyante, nous sommes plus que servies en ce moment ! Lors de l'avant-première du dernier X-Men à New York, nous avons pu découvrir une Jennifer Lawrence dans une robe sexy très 90's signée Jason Wu, quant de l'autre côté de l'Atlantique, l'élite culturelle d'Angleterre était au gala du prince William au château de Windsor : Kate Moss en robe noir fendue, Cara Delevingne, Cate Blanchett et Emma Watson en Ralph Lauren...Toutes les dernières collections de créateurs sont de sortie. Mais si, à première vue, tout semble toujours bien se passer pour les célébrités sur leur 31, il faut se méfier des apparences, comme nous avons pu le voir avec le beauty look loupé d'Angelina Jolie à la première du film Norman Heart. Elle pensait pouvoir s'y rendre en toute tranquillité, une allure glamour garantie par une robe bustier noire, un teint éclatant et une bouche rouge glamour... Voilà qu'elle se retrouve la risée du tapis-rouge avec de la poudre blanche sur la visage et le décolleté. Qui blâmer dans ce cas de beauty faux-pas ? La maquilleuse ou son "miroir, beau miroir" de Maléfique qui lui aurait encore menti en affirmant qu'elle était sans conteste plus belle que "Blanche Poudre" ?

Mais il y a pire encore que d'avoir un problème de raccord maquillage : on peut briller sur red-carpet, porter une robe de créateur élégante et de précieux bijoux, pour quelques heures plus tard, se transformer en Jackie Chan armé de Louboutins. C'est exactement la situation délicate qu'à vécue Solange Knowles après le prestigieux gala du Met Ball organisé par Vogue à New York. Après une soirée au comble du raffinement, voilà que la sœur de Beyoncé et sa robe Philipp Lim en soie se sont retrouvées dans le ring de l'ascenseur d'un hôtel, contre Jay-Z et avec pour arbitre, une certaine Queen B. On a connu plus chic. Même si ce genre d'événement peut-être distrayant, on espère que la 67ème édition du Festival de Cannes sera davantage marquée par des tenues éclatantes, à défaut d'être "éclatées". Pour le moment, tout semble sous contrôle avec de resplendissantes actrices telles qu'Audrey Tautou, Nicole Kidman, Julianne Moore, Blake Lively... Mais ne l'oublions pas, en un coup de pinceau voire, en un changement d'étage, tout est possible sur la Croisette !

Source : vogue.co.uk, justjared, vogue.fr