S'inscrire
tracking
Bad Buzz

Des femmes de ménages en sous-vêtements, l'info choc du jour

Publié par
Julia Suarez
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

La société belge Zaid Maid Agency propose à ses clients de louer des femmes de ménages en sous-vêtements ou nues dans certains cas. meltyFashion vous explique tout

Décidemment, l'image de la femme régresse en ce moment. Après Virgin qui oblige ses employées à porter des blouses transparentes, voilà qu'une agence de nettoyage propose des femmes de ménages en sous-vêtements ou carrément nues. C'est la société Zaid Maid Agency qui est à la tête de ce projet. Pour réserver votre femme de ménage préférée, rien de plus simple, un site internet permet de choisir la fille désirée, vous la mettez dans votre panier et vous procédez au paiement. Un peu comme vous le faites avec une robe Asos. L'initiative de très mauvais goût est défendue par Pascal Milquant, gérant du site internet : " Tant que cela reste du voyeurisme, ce n'est pas condamnable ". La classe incarnée. L'entreprise précise que ce service n'a rien à voir avec de la prostitution, cela reste purement visuel. Le petit plus : le client peut également se mettre nu, comme ça, tout le monde est à l'aise pendant que madame passe l'aspirateur.

L'hyper sexualisation est presque devenue banale aujourd'hui. On bascule vite de sexy à choquant avec certaines marques comme American Apparel accusé de dégrader la femme. Le site zmaid.net est plus que choquant. Arrivées sur le site le slogan " votre femme ne le saura pas " vous met dans l'ambiance. Le site est répertorié par catégories : dans " forfaits " vous pouvez choisir la formule qui vous correspond le mieux. Les prix varient de 75€ à 200€ avec diverses options comme " groupes ", " topless " ou " fetish ". Vous pouvez choisir votre " maid " grâce à la rubrique dans laquelle vous pouvez voir des photos floutées des femmes. Écœurant. Pensez-vous que le site Zmaid est justifié les filles ?

À lire aussi
H&M vs Abercrombie et les femmes rondes, le dilemme des grandes tailles
À lire aussi
Le thigh gap ou quand la minceur devient obsession, doit-on s'inquiéter ?
À lire aussi
Les Femen au défilé Nina Ricci, le bad buzz de la Fashion Week de Paris
À lire aussi
Anorexie dans la mode, Georgina Wilkin ex-mannequin se confie
À lire aussi
"Affamée mais chic" de Kookaï fait son bad buzz mode anorexie et célibat
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Des femmes de ménages en sous-vêtements, l'info choc du jour
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible