Dolce & Gabbana moqué sur la Toile et comparé à Forever 21 avec ses t-shirts Justin Bieber

par
Un défilé dédié aux Millenials

Avons-nous vraiment vu un t-shirt Justin Bieber chez Dolce & Gabbana ? Les influenceurs ont dominé chez la maison italienne, qui sacrifiait le style pour le Like. Et le défilé n'a pas fait pas l'unanimité...

Diantre ! Mais qu’est-il donc arrivé à Dolce & Gabbana ? La dernière fois qu’on a checké, le duo milanais était encore embourbé dans son trip de madone italienne en dentelle noir, corset et dorures. Tout l’opposé de ce qu’on a vu aujourd'hui à la Fashion Week de Milan. C'est que Dolce & Gabbana a entendu dire que pour faire parler de son show aujourd’hui, il fallait faire défiler des influenceurs. Le duo a pris la mesure au pied de la lettre et même un peu. En effet, ce dimanche, le défilé Dolce & Gabbana Automne-Hiver 2017/18 a réuni un grand nombre d’instagirls et instaboys mais aussi de socialites, filles de, frères et sœurs de (on vous assure !) et même amis de qui ont pour seul titre de générer une pluie de likes à chaque publication.

Sofia Richie, Pixie Lott, Madison Beer, Maddie Waterhouse (soeur de Suki), la fratrie Smith avec Lucky Blue, Pyper America, Daisy et Starlie, Corinne Foxx (fille de Jamie Foxx), Dylan Lee (fils de Pamela Anderson), Ella et Alexander Richards (enfants de Keith Richards), Mackinley et Chase Hill (soeur et frère de Taylor Hill),Thylane Blondeau, Luka Sabbat... et la liste est longue ! Un congrès sur le népotisme, on vous dit et avec Austin Mahone à la musique !

Beaucoup n’ont pas été ravis par cette invasion d’influenceurs de moins de 25 ans sur le podium ainsi que par la présence de papa et maman complètement gagas de leurs chérubins sur le front row, et ne se sont pas privés de le faire savoir. Mais était-ce mieux sur le podium ? Eh bien non. Le duo milanais fait table rase du passé et entre dans le présent plus fort que jamais. Adieu élégante et gracieuse femme à la bouche carmin, adieu Bianca Balti, bonjour jeunesse, bonjour Sofia Richie. Les couleurs, le denim, le street art et le clinquant sont au rendez-vous. On a même vu un t-shirt Justin Bieber sur le podium. On vous le jure ! Un défilé plus D&G que Dolce & Gabbana. Pour autant pouvons-nous en vouloir à la maison italienne de s’attaquer au marché qui rapporte le plus et de dépoussiérer son esthétique ?

Pas vraiment. C'est la crise ! Les maisons sont à bout de nerfs et veulent vendre ! Et seuls les jeunes achètent ! Pourquoi sinon Tommy Hilfiger ferait une fête foraine avec Gigi Hadid ou alors Karl Lagerfeld ferait porter sa robe de mariée à Lily-Rose Depp !? Opération dépoussiérage chez les maisons et les exemples les plus convaincants sont Saint Laurent et Moschino. Plus que jamais, il s’agit de vendre une image plus que des vêtements et tant pis si ça fait cheap, avec des filtres ils n'y verront que du feu ! Pour revenir au défilé Dolce & Gabbana de ce dimanche, il ne serait pas honteux de dire qu’il s’agit de faire défiler les gosses de riches pour les gosses de riches qui vont s’arracher it-pièces présentées ce soir. Les moins vernis se contenteront des accessoires.

Source : dolce & gabbana - Crédit : Dolce & Gabbana