S'inscrire
Hygiène menstruelle

Elle retranscrit l'enfer de l'endométriose avec un maquillage à couper le souffle

Publié par
Eva Yoro
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Elle retranscrit l'enfer de l'endométriose avec un maquillage à couper le souffle

Une série de photos qui glace le sang.

Malgré le nombre de femmes concernées, plus d'une sur dix, l'endométriose reste une maladie dont on parle peu. A peine quelques années qu'on commence enfin à la nommer et à identifier ses symptômes, qui se manifestent par d'intenses douleurs au niveau de l'estomac, une grosse fatigue, parfois une incontinence anale et d'horribles nausées. En plus de devoir faire face aux maux physiques et combattre le poids émotionnel de cette maladie, les femmes atteintes d'endométriose sont souvent discréditées, traitées de menteuses, notamment par le corps médical.

C'est pourquoi la jeune maquilleuse Andrea Baines, qui souffre elle aussi de cette maladie, a souhaité rendre visible cette pathologie totalement niée. Grâce à son talent et à la magie du maquillage, la makeup artist de 34 ans s'est emparée de son compte Instagram pour partager une série de photos sur l'enfer de l'endométriose, capturée par la photographe Emma Wilson. Sur le corps du model Rachel Berwick, également touchée par cette maladie, elle a dessiné d'énormes coupures sanguinolentes au niveau du bas ventre.

Chair à vif, marques de hématomes, plaies béantes, le corps lacéré de la jeune femme glace littéralement le sang. Pari gagné pour Andrea Baines donc qui souhaitait marquer les esprits, éveiller les consciences mais surtout « transmettre la douleur de vivre avec l'endométriose, les cicatrices que l'on ne voit pas, l'agonie d'une maladie invisible » explique-t-elle. « Parfois, la douleur m'immobilisait carrément au lit. Le fait que cette maladie soit invisible peut être très difficile à gérer car les gens pensent que vous allez bien » confie-t-elle au site Tyla.

Actuellement à sa troisième opération chirurgicale à cause de l'endométriose, la makeup artist qui doit aujourd'hui vivre avec des tissus endommagés au niveau de ses organes internes rend compte des douleurs de la maladie grâce à un travail saisissant. Et remplit amplement la mission qu'elle s'était donnée : qu'il résonne chez toutes les femmes concernées, mais pas que. Bravo !

À lire aussi
Jho, Gina... Ces marques françaises changent le game des protections périodiques avec du coton bio
À lire aussi
Voilà pourquoi il ne faut absolument pas utiliser de tampons en crochet, l'alternative pourtant écolo
À lire aussi
T'as tes règles pendant la Saint Val' ? Voilà pourquoi tu devrais littéralement t'en foutre
À lire aussi
Alléluia, l'Etat va enfin distribuer des protections hygiéniques gratuites aux femmes précaires
À lire aussi
Voilà la petite fortune que coûtent nos règles au cours de notre vie, cimer
À lire aussi
Des influenceuses posent fièrement du sang entre les jambes pour combattre les tabous autour des règles
À lire aussi
Voilà 5 choses à faire pour se sentir mieux pendant sa période prémenstruelle selon une experte
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Elle retranscrit l'enfer de l'endométriose avec un maquillage à couper le souffle
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible