Erdem, Chistopher Kane, Burberry, les temps forts de la Fashion Week de Londres Jour 3

par
Le défilé Erdem a fait des étincelles à la Fashion Week de Londres

La semaine a bien commencée de l’autre côté de la Manche. Burberry, Erdem et Christopher Kane ont sorti le grand jeu pour le jour numéro 3 de la Fashion Week de Londres

Lancée ce week-end avec les défilés Versus Versace, J.W Anderson et Ports 1961, la Fashion Week de Londres continue le show comme il faut. Hier, d’autres grandes marques britanniques ont paradé sur les podiums pour mettre en avant leurs nouvelles collections. Parmi eux, on a retrouvé Burberry, Erdem et Christopher Kane. Le premier succombe aux sirènes du see now, buy now, à l’aide d’un show inspiré sur fond musical d’Anna Calvi. Le second reste fidèle à son ADN romantique et élégant, présentant une collection florale féminine. Le troisième sort de la stratosphère avec un défilé spatial hors du commun. Place au récap' fashion venu de Londres !

Burberry

Christopher Bailey se montre au meilleur de sa forme avec ce défilé Burberry, urbain et chic à souhait. Le designer s'inspire du sculpteur britannique Henry Moore, créateur d’œuvres organiques jouant sur les volumes. La nouvelle collection Burberry allie un vent de fraîcheur à un brin rock and roll et un héritage victorien qui n’est jamais bien loin. Christopher Bailey déconstruit et restructure les silhouettes, à grands renforts d’asymétries réussies. Les pièces phares de la maison sont revisitées : trench, chemises blanches, pièces en chambray ou en maille sont minutieusement travaillés, armés de détails sculpturaux. Sur le podium se mêlent avec succès du sherling tout doux, de la dentelle transparente sensuelle et des accumulations de volants romanesques.

Le créateur profite du défilé Burberry pour mettre la cape sur le devant de la scène. En effet, il présente pas moins de 78 modèles uniques haute couture. Perles, plumes et autres plis construisent ces pièces de collections du défilé Burberry. C’est le cas de le dire, car ces capes feront l’objet d’une exposition nommée "The Cape Reimagined", visible à Londres jusqu’au 27 février à la Markers House. Elle voyagera ensuite à Paris, Tokyo ou encore Los Angeles.

Erdem, Chistopher Kane, Burberry, les temps forts de la Fashion Week de Londres Jour 3 - photo
Erdem, Chistopher Kane, Burberry, les temps forts de la Fashion Week de Londres Jour 3 - photo
Erdem

La romance est toujours au rendez-vous dans les collections Erdem. Le défilé automne-hiver 2017 s’inscrit parfaitement dans cette tradition. Le créateur fait la part belle aux femmes à l’aide de silhouettes structurées munies de tailles marquées et de découpes goutte d'eau. Croisements, volants et fentes s’affirment sur des créations privilégiant coupes midi et maxi. Robes évasées et pantalons trompettes font le show avec élégance, tandis que les cols montent et que les manches gonflent. La collection Erdem semble être un concentré de flower power à différents degrés. Les imprimés floraux font preuve de douceur et de force, tantôt discrets, tantôt imposants, variant les styles du brocart à la tapisserie. Que ce soit en mousseline, en dentelle, en velours en ou sequins, la femme Erdem est épanouie du matin au soir.

Christopher Kane

La déstructuration semble être le mot d’ordre à la Fashion Week de Londres. Christopher Kane en fait bon usage lors de son défilé automne-hiver 2017. Le créateur fait du kitsch le nouveau chic, en redonnant leurs lettres de noblesses aux pièces fleuries façon tapisserie et aux cardigans de grands-mères. Son astuce : des plis façon origami et des coupes asymétriques. Le show Christopher Kane est aussi propulsé dans l’espace, à l’aide de teintes métallisées et de couleurs iridescentes. Des soucoupes sont dessinées sur une longue robe t-shirt ou une jupe-culotte, le tout plissé. Robes et chemises bleues ou violettes prennent des airs de combinaisons spatiales, tandis que de larges pastilles scintillantes envahissent plusieurs pièces de la collection. La preuve que Christopher Kane est un ovni de la mode britannique.

On ne peut pas finir ce récap' de Fashiion Week londonienne sans évoquer le défilé Roksanda et la superbe collection Osman, dramatique comme il se doit.

Source : show.burberry.com ; erdem.com ;christopherkane.com ; vogue.co.uk - Crédit : Instagram Erdem, Burberry