Erdem printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres

par

Des coupes plus ou moins classiques, un twist moderne (voire futuriste), le tout saupoudré d’une touche de féérie. C’est ainsi que se présente le défilé Erdem printemps-été 2014 lors de la Fashion Week de Londres, sur fond de piano et de violoncelle

Contrairement au show Tom Ford à la Fashion Week de Londres, le défilé Erdem printemps-été 2014 se déroule dans un cadre lumineux. Pour cette nouvelle collection, Erdem Moralioglu mise sur le noir et le blanc. Qu’on se rassure, cette absence de couleurs est largement compensée par un festival de textures. Le créateur nous plonge dans un univers unique, à la limite d’un monde féérique. Si les coupes se veulent parfois classiques, elles adoptent toutefois un twist moderne. Cela commence dès la première tenue du show Erdem printemps-été 2014 : un ensemble composé d’une veste courte et d’une jupe fendue, coupé dans une matière immaculée brillante. S’en suit une silhouette noire, associant une veste armée de découpes discrètes à une jupe ouverte et quasi transparente. Un bon exemple de ce mélange classique/moderne. Le designer y ajoute même une touche futuriste à l’aide d’une paire de larges lunettes noires à détail doré. Le défilé Erdem printemps-été 2014 voit aussi son lot de longues robes transparentes aux ornements bien placés. On observe un modèle noir combiné à une liquette, ainsi qu’une robe blanche portée mains dans les poches.

Les effets de textures ont toute leur importance sur le défilé Erdem printemps-été 2014. On les retrouve aussi bien sur une robe bustier noire à pans asymétriques et motifs floraux, que sur un modèle blanc paré de plumes et arborant des détails en cuir. Maille, tweed, voile, relief, fleurs appliquées façon 3D… Erdem Moralioglu ne lésine pas sur les moyens pour créer son univers. Il renonce cependant au daim ou au denim, vus sur le défilé Marios Schwab. La couleur parvient tout de même à se faire une petite place dans le show Edem. On la retrouve sur des motifs floraux jaunes et roses, ou sur des plumes bleutées. Le noir et le blanc son parfois parsemés d’une teinte grise métallique, comme cette robe midi patineuse à empiècements. Le show se termine sur une longue robe blanche à manches courtes, alliant transparence, plumes et 3D. Un parfait exemple de modernité féérique présentée lors du défilé Erdem printemps-été 2014.

Erdem printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Erdem printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Erdem printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Erdem printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo
Erdem printemps-été 2014 à la Fashion Week de Londres - photo