Toutes ces erreurs que tu commets certainement avec la crème solaire

par

Appliquer de la crème solaire est en réalité tout un art

Lorsqu'on parle crème solaire, on fait face à deux catégories de personnes : celles qui en appliquent consciencieusement, et celles que ça emmerdent profondément d'en mettre - et qui ne le font pas, du coup. La mauvaise nouvelle, c'est que même celles qui font partie des bons élèves ne sont pas si irréprochables que cela, puisque de nombreuses erreurs se glissent dans leurs gestes d'application. Je sais, c'est les boules : tu penses faire les choses bien, et voilà qu'on te tacle alors que tu y mets de la bonne volonté. Heureusement, comme on n'est pas des bêtes, on t'a préparé une short-list des boulettes que tu répètent à longueur d'été avec ton tube de crème solaire afin de te mettre à niveau et devenir une meilleure personne. Enfin, une personne en bonne santé plus longtemps, ça sera déjà bien.

Si comme nous, tu aimes Pinterest, n'hésite pas à épingler cette image pour garder l'article précieusement ;)

8 erreurs que tu commets certainement avec la crème solaire - SHOKO.FR
8 erreurs que tu commets certainement avec la crème solaire - SHOKO.FR
Tu n'en portes que quand tu t'exposes

Mettre de la crème solaire lorsqu'on expose sa jolie au peau soleil, c'est super, vraiment, mais ce n'est pas suffisant. Toute l'année, qu'il fasse gris ou grand soleil, que l'indice UV soit élevé ou pas, les rayons atteignent notre corps et pénètrent notre épiderme, altérant nos cellules sans que l'on ne s'en rende forcément compte. De janvier à décembre, il est donc important de protéger les parties exposées de son corps pour bloquer les rayons UV et empêcher ces fauteurs de trouble de causer des dégâts irréparables. Pas besoin d'attendre de faire la crêpe sur la plage pour appliquer de la crème solaire : au bureau, dans la rue, dans l'avion... on dégaine notre tube et on s'en tartine un petit coup.

Tu n'en appliques qu'une petite quantité

Je sais, appliquer de grosse noix de ta crème Lancaster à 20€ balles à chaque fois que t'as un morceau de peau à l'air, c'est le seum. Mais s'il y a un produit avec lequel il ne vaut mieux pas faire des économies de quantités, c'est bien la crème solaire. Sachant que les experts recommandent d'appliquer l'équivalent d'une demie cuillère à café de crème pour le visage et le cou, je te laisse faire le calcul pour une cuisse ou un dos - c'est beaucoup, et certainement bien plus que tes doses habituelles.

Tu l'appliques au moment de t'exposer

Une fois appliquée sur la peau, la crème solaire met environ 30 minutes à être absorbée par l'épiderme. C'est également le temps qu'il faut pour que son action protectrice commence ; appliquer sa crème juste au moment de s'exposer, c'est courir le risque d'être brûlée par les rayons UV, ou du moins de subir ses méfaits - accélération du processus de vieillissement cutané, apparition de tâches brunes et j'en passe.

Tu n'en ré-appliques pas après chaque baignade

A tord, tu penses que ta crème solaire résistante à l'eau est waterproof : c'est faux. Même si tu as la sensation qu'elle reste sur ta peau après une baignade, de nombreuses particules se diluent dans l'eau (parlons-en, d'ailleurs, de cette catastrophe écologique !) et diminuent ta protection. Malheureusement, tu n'as donc pas d'autre choix que d'en appliquer de nouveau au sortir de l'eau pour éviter de choper un coup de soleil.

Tu n'en ré-appliques que quand tu as chaud (ou tu n'en ré-appliques carrément pas)

N'attends pas de sentir ta peau chauffer pour remettre de la crème solaire : dans l'idéal, il te faudrait en ré-appliquer toutes les deux heures pour préserver le film protecteur. Et ne lésine pas sur la quantité, la règle des doses reste toujours valable.

Tu utilises des brumes et sticks

̶V̶i̶c̶t̶i̶m̶e̶ ̶d̶u̶ ̶m̶a̶r̶k̶e̶t̶i̶n̶g̶,̶ tu as sans doute déjà acheté de la crème solaire sous forme de brume ou de stick. Ce ne sont pas de mauvais produits, attention, ce sont simplement des formats difficiles à doser et à appliquer de façon uniforme. Entre la brume qui s'envole à la moindre brise et dépose trop peu de produit, et le stick qui disperse la matière de façon non homogène, il y a de quoi s'inquiéter. Le mieux reste encore d'utiliser une bonne vieille lotion ou une huile non biphasée qui permettent de contrôler la quantité et l'application.

Tu utilises ton tube de crème de l'été dernier

Au dos des flacons de crème solaire, tu verras souvent le même logo : une durée de vie de 12 mois pour la plupart des produits. A la différence des aliments, dont les dates de péremption sont plus ou moins flexibles selon leur nature, on ne blague pas avec les cosmétiques, et surtout pas avec la crème solaire. Avec le temps, la formule se dégrade et perd en efficacité. Si tu as un doute sur son intégrité, on te conseille donc vivement de recycler ton flacon et d'en acheter un nouveau.

Tu oublies des endroits stratégiques en te tartinant

Il faut généralement prendre un bon coup de soleil sur le crâne, les oreilles, le dessous des pieds ou l'arrière des genoux pour se rendre compte qu'on a oublié quelques endroits en tartinant sa crème solaire. Dommage ! Les plus pernicieux sont sans doute les bordures des vêtements : juste en-dessous de la poitrine, autour de la culotte, près des aisselles et sur les seins sont des spots qui rougissent facilement alors qu'on pourrait facilement les protéger. Te voilà prévenue !

Mettre de la crème solaire, c'est tout un art mais tu parviendras sans nul doute à le maîtriser en suivant notre guide des bonnes pratiques. Maintenant, c'est à toi de jouer ;)

Source : Shoko - Crédit : Shoko, Ishan @seefromthesky via Unsplash