Est-ce possible de réguler ses règles grâce au flux instinctif libre ? 

par

Selon certaines femmes, il est possible de contrôler l’écoulement de son sang menstruel.

Suite aux nombreuses polémiques relatives au phénomène du choc toxique, beaucoup de femmes ont décidé d’abandonner les tampons. Certaines se sont remises à la bonne vieille serviette alors que d’autres ont opté pour la coupe menstruelle. Mais aux Etats-Unis, une nouvelle technique fait de plus en plus parler d'elle. Il s’agit du flux instinctif libre ou "free flow instinct" comme on dit au pays de l'oncle Sam. 

Quesaco vous demandez-vous ? Il s’agit une méthode qui consisterait à contrôler son flux sanguin afin de pouvoir le laisser couler lorsqu’on le décide (donc de préférence au dessus des toilettes). Une solution très écologique et qui bat tous les records de rentabilité car plus besoin de protections hygiéniques si on arrive à gérer ses menstrues comme une envie de faire pipi. Si l’idée semble idéale, malheureusement la pratique s’avère moins pratique.

Une solution non sans dangers

Les adeptes du flux instinctif disent qu'il est possible de sentir l'écoulement de son sang et de le maintenir. Selon plusieurs gynécologues, il est quasiment impossible de maîtriser la perte de sang qui est le résultat d'un réflexe de l'utérus. De plus, si les règles ne s'écoulent pas par cet endroit, elles risquent de passer par les trompes, ce qui peut s'avérer être très dangereux, entrainant des risques d'infections pelviennes et d'endométriose. La seule possibilité envisageable est donc  de réussir à maintenir le sang écoulé dans le vagin grâce à la contraction du plancher pelvien. Grâce à cela rien ne pourra sortir par la vulve. Mais là encore, cette méthode a des limites. Après s'être entrainée (penser à ne pas mettre de pantalon blanc et à prendre un abonnement au pressing pendant les phases d'essai), il est possible de garder son vagin contracté au grand maximum 2 heures et seulement si le flux n'est pas trop abondant. En plus, conserver son sang stagnant trop longtemps dans cette zone est moins hygiénique que d'avoir un tampon rappellent les gynécologues.

Une pratique contestée

Sur de nombreux blog écolo des pratiquantes du FFI vantent ses mérites. Selon elles, les règles sont moins douloureuses et mieux appréhendées grâce à cette méthode. Pour autant, beaucoup expliquent que malgré tout, il peut y avoir des fuites et que la technique est assez compliquée à maîtriser car il faut être à l'écoute de son corps et réussir à déceler les signaux. En plus, elle est difficilement praticable  par des personnes actives, car il faut pouvoir être en permanence à côté de toilettes. D'autres femmes dénoncent une injonction supplémentaire imposée à la gente féminine. Encore une fois où la femme doit être dans le contrôle afin de maîtriser une chose qui semble pourtant couler de source. En ces temps de libération des femmes par rapport à leurs corps, cette méthode n'a pas que des soutiens. 

Alors pensez-vous réussir à régler le problème des règles grâce cette nouvelle règle du flux instinctif libre ?

Besoin de réponses sur la contraception? Rends-toi sur www.moncorpsmacontraception.fr

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash, Avatar of user Kira Ikonnikova Kira Ikonnikova @kiraikonnikova Kira Ikonnikova