Et si on essayait le slow sex, l'art de faire l'amour lentement (mais tout aussi intensément) ? 

par

Vous savez ce qu’on dit : plus c’est long, plus c’est bon...

À force de vivre à cent à l’heure, on n’a plus qu’une envie : ralentir. C’est ainsi que naissent des tendances comme la slow food ou l’art de cuisiner lentement et le slow tourism, ou l’art de voyager zen. Et maintenant, cette tendance s'invite aussi sous la couette ! On parle de plus en plus de slow sex, ou l’art de faire l’amour lentement. Blake Lively en est une adepte, clamant qu’elle fait l’amour des heures durant avec Ryan Reynolds. L’idée, c’est d’être “pleinement présent à chaque instant de la relation sexuelle au lieu de faire l’amour d’une façon si intensément tournée vers l’orgasme que nous passons à côté de la possibilité de ressentir de subtiles nuances", explique Diana Richardson, sexothérapeute américaine. Bon, si vous n’avez pas tout compris, don’t worry : on vous donne le mode d’emploi pour prendre votre pied façon tortues plutôt que lapins !

1/ On se met en condition

Le slow sex, ça se commence dès le début de la journée ! En se chuchotant des cochonneries au réveil, en s'envoyant des sextos durant la journée, en se frôlant chaudement. Et avant de passer aux choses sérieuses, on se stimule avec des lectures ou des films érotiques, des conversation coquines sur l'oreiller, des massages sexy. On nourrit le désir sur plusieurs heures, autrement dit, avant de succomber totalement...

2/ On prend le temps

Déjà, on évite de prévoir quelque chose après, genre des courses à faire ou une sortie avec des amis. L'idée, c'est de consacrer sa journée ou sa soirée entièrement à l'art du sexe. Fini les 5 à 7 et les quickies, place aux longs préliminaires. On s'embrasse, on se caresse, on se lèche, on s'amuse, on arrête et on recommence. Bref, on passe des heures à se rouler sous les draps, un peu comme quand on était au lycée et qu'on n'osait pas encore faire le grand saut.

3/ On explore encore et encore (et encore)

Comme on le dit ci-dessus, l'idée, c'est de prendre tout son temps. Et quand on prend tout son temps, on a donc la possibilité de tester beaucoup de choses. On peut en profiter pour faire des jeux de rôles, ou même réaliser des fantasmes inassouvis, ou s'initier à l'art du bondage, par exemple. Et on peut aussi s'amuser à explorer toutes les zones érogènes de l'un et de l'autre : certaines ont un potentiel très sous-estimé ! Enfin, tout ça pour dire que toutes les folies sont permises...

4/ On essaie le sexe tantrique

L’idée, c'est de "s’unir spirituellement et physiquement pour atteindre l’extase". On commence par s'asseoir en tailleur face à l'autre, on se regarde droit dans les yeux, et on respire profondément ensemble. Ensuite, on passe au toucher. On se caresse les mains, puis les bras, le visage, ou encore le cou et ce, sans se lâcher du regard. Puis on commence enfin à s'embrasser. Chaque geste doit être ressenti du début à la fin, le but étant que tout le corps prenne du plaisir et que les cinq sens soient sollicités. Sting le pratique depuis longtemps et visiblement, ça lui à changé la vie. Qui ne tente rien n'a rien, après tout ! 

Si avec tout ça, on n'atteint pas le nirvana... 

Besoin de réponses sur la contraception ? Rends-toi sur www.moncorpsmacontraception.fr

Source : Shoko - Crédit : 20th Century Fox