Être une accro du shopping en ligne s'apparente à une maladie mentale selon des psychothérapeutes

par

Une étude allemande très sérieuse a pointé du doigt les méfaits du shopping online

Avec l'arrivée des nouvelles technologies dans nos vies depuis quelques années maintenant, nos habitudes ont été bousculées d'un revers de manche et le shopping n'a pas été épargné ! Il est bien loin le temps des flâneries dans les boutiques des centres commerciaux, la nouvelle norme est de ne plus bouger de chez soi pour acheter à peu près tout ce qu'on a envie, en quelques clics seulement et faire chauffer sa carte bleue de manière frénétique. Vous vous reconnaissez dans ce syndrome ? Vous êtes sans aucun doute une accro du shopping, à l'affût de la moindre nouveauté des sites de e-commerce et dépendante de cette nouvelle manière de consommer. À divers degrés, cette dépendance peut vite se retourner contre une personne, comme le précise une nouvelle étude du Docteur Astrid Müller, psychothérapeute de l'Ecole de médecine d'Hanovre, en Allemagne.

soldes 2017, gifs, tumblr, situations, ce moment où... gif, fun, shopping film photo avatar new york nyc taxi voiture car sacs bags magasins boutiques confessions of a shopaholic confessions accro du shopping
Etes-vous une accro du shopping ?

Avec son équipe, elle s'est intéressée de près au shopping et plus particulièrement à ces femmes qui disent avoir une véritable addiction aux achats en ligne et éprouvant de réelles difficultés à les gérer au quotidien. Le résultat ? Ces personnes sont plus exposées aux troubles de l'anxiété et à la dépression pouvant mener jusqu'à un diagnostic de maladie mentale appelée le "buying-shopping disorder" ou "buying-shopping online disorder" (pour les achats en ligne) par la psychothérapeute. Loin d'être anodin, ces nouvelles formes de consommation toucherait plus de 5% de la population et peuvent mener à des situations catastrophiques comme de graves problèmes financiers, sociaux ou psychiatriques dans le pire des scénarios.

via GIPHY

Des problèmes à prendre très sérieux selon la chercheuse Astrid Müller, elle qui souhaite faire évoluer les mentalités sur cette addiction, très souvent décrédibilisée aux yeux de la société, à une époque où tout va toujours plus vite. Envie de faire évoluer les choses ? Comme ces marques qui boycottent le Black Friday ce vendredi 29 novembre, ne sortez pas votre CB pour rentrer dans le petit manège des promos et de l'hyperconsommation !

Source : Etude de Comprehensy Psychiatry - Crédit : Walt Disney Studios Motion Pictures France, Brooke Cagle via Unsplash