S'inscrire
tracking
Soins & Bien-être

Arrêtez de nous saouler, une étude confirme qu'on ne regrettera pas nos tatouages à 60 ans

Publié par
Manon Roche
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Arrêtez de nous saouler, une étude confirme qu'on ne regrettera pas nos tatouages à 60 ans

Haters gonna hate.

C'est généralement la réflexion qu'on se tape (provenant principalement des Boomers, on ne va pas se mentir) lorsqu'on arbore un ou plusieurs tatouages sur notre corps : « Et à 60 ans, de quoi t'auras l'air ?! ». Oui, le fait que notre peau soit marquée à vie avec de l'encre chagrine très souvent les principaux NON-concernés, qui jugent nécessaire d'exprimer leur désapprobation comme s'ils détenaient la vérité ultime, comme si leur paternalisme pouvait bien changer quelque chose à notre vision des tattoos.

Du côté des concernés, regretter son/ses tatouage·s - ou s'inquiéter de leur apparence à 60 ans - ne fait pas partie de leurs préoccupations, et une récente étude menée par la branche américaine de l'institut Ipsos l'a d'ailleurs confirmé. Dans son sondage d'août 2019, auquel 1005 adultes américains ont participé, l'entreprise a demandé aux sondés s'ils possédaient des tatouages et s'ils en étaient contents.

Si le sondage nous apprend que seulement 8% des personnes tatouées regrettent leurs motifs indélébiles, les chiffres sont d'autant plus intéressants lorsque l'on regarde de plus près les tranches d'âge. Chez les 18-24 ans : 98% affirment ne pas regretter leur·s tatouage·s. Le pourcentage augmente certes avec l'âge (95% des 25-34 ans n'ont pas de regrets, 86% des 35-44 ans n'en ont pas), mais le chiffre diminue à nouveau à l'approche de la soixantaine : 89% des 45-54 et 55-64 ans ne regrettent pas leurs tattoos, et 100% des +65 ans ne les regrettent pas.

Oui, il peut donc arriver une période de notre vie où nos tatouages de jeunesse ne nous plaisent plus autant (vers 40 ans, si l'on en croit le sondage) mais passé 60 ans, les tatoués s'en moquent comme de l'an quarante : ils acceptent sans regrets leurs dessins décolorés, peut-être parce qu'ils leur rappellent la belle époque, peut-être aussi parce qu'ils ont fait la paix avec leur corps et que leur apparence et le regard que les autres portent sur eux ne leur importe plus.

Bref, vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles et arrêter de vous soucier de nos tatouages parce que 1) ce n'est pas votre corps, 2) on fait les choses qui nous plaisent dans le présent (#YOLO) et 3) on restera fiers de nos dessins à 60 ans. Haters gon' hate !

À lire aussi
Pour une peau plus belle, voilà l'ingrédient à intégrer à ta routine beauté (et il coûte que dalle)
À lire aussi
Cette recette de gel hydroalcoolique maison est l'alternative pas chère aux flacons du commerce
À lire aussi
Avis aux tattoos addicts, Pinterest révèle les grandes tendances tatouages de 2020
À lire aussi
Voici LE produit de beauté que les beautystas du monde entier envient aux Françaises
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Arrêtez de nous saouler, une étude confirme qu'on ne regrettera pas nos tatouages à 60 ans
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible