S'inscrire
tracking
L'histoire de la mode

Fard à paupières pastel pour le printemps 2014, l'histoire du cosmétique chic

Publié par
Sarah Attalaoui
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Essentiel maquillage depuis des milliers d'années, le fard à paupières s'impose de nouveau pour la saison estivale 2014. Retour sur l'histoire du cosmétique de nos plus belles soirées chic

Le maquillage c'est comme la ligne d'une femme, si l'on se laisse aller à trop d'expériences le résultat est catastrophique. Bien que nous soyons dans une ère dans laquelle le maquillage et ses textures évoluent à une vitesse qui dépasse l'entendement, nous devons souligner que la civilisation égyptienne semble être de nouveau le berceau du cosmétique dont nous souhaitons vous parler. De la même manière que l'eye-liner fut découvert dans le tombeau de Toutankhamon, le fard à paupières semble être né sous le règne de Cléopâtre, comme en témoigne nombre d’œuvres. Appelé mesdemet, le fard à paupières noir s'apparente au Khôl (terme arabe utilisé aujourd'hui) et était utilisé non pas pour sublimer femmes et hommes mais pour éloigner certains insectes. Une pratique qui semble moins futile que sa dimension esthétique et qui prend tout son sens quand on sait que le fard à paupières contenait du sulfure de plomb et du chlore. Ces deux agents chimiques servaient aussi de désinfectant. Comment, donc, le fard à paupières est-il devenu l'un des emblèmes du maquillage féminin ?

Essentiellement noir dans les débuts de son utilisation, le fard à paupières s'est rapidement "modernisé" en devenant coloré. Une petite évolution due aux femmes qui souhaitaient se différencier des hommes et exacerber sa dimension esthétique en mettant en avant des couleurs telles que le vert du Moszimit, la turquoise, l'argile rouge puis verte ou encore les cuivrés. Des teintes plus qu'originales dont les pigments purs révélaient des couleurs éclatantes. On comprend mieux pourquoi Cléopâtre, reine des cosmétiques de l’Égypte ancienne, en raffolait avec une préférence pour le bleu nuit et le vert. Les fards à paupières, qui datent d'environ 2500 ans avant J-C., étaient aussi porteurs d'une forte symbolique associée à la mort. Très croyants et pratiquants les égyptiens pensaient que le fard à paupières permettait de donner un air plus innocent et jeune à leurs morts, permettant un passage facilité dans l'au-delà. Loin de toutes croyances, l'histoire contemporaine du fard à paupières semble moins riche de sens.

Crédit : CRNS
Crédit : & Other Stories
Crédit : Dior
Crédit : & Other Stories
Crédit : Dior
Crédit : M.A.C

La Grèce Antique se verra plus morose et mettra en avant le fard à paupières noir classique tout comme les époques suivantes qui privilégient la teinte bleutée pour accentuer le regard et le rendre plus sombre. Les femmes des monarques et autres femmes de Cour utilisaient d'ailleurs le fard bleuté, sous forme d'encre, pour se réaliser des cernes bleutées et ainsi sembler plus dévergondées. On assiste donc, entre l’Égypte ancienne et le 19ème siècle, à un renversement de la signification et de l'utilisation du fard à paupières qui prend une connotation vulgarisée. En effet, les femmes en abuse et ose les plus folles couleurs jusqu'à les superposées en créant des mélanges non pas audacieux mais disgracieux. Les plus grandes marques ont donc alors imaginées des compositions nuancées dont les teintes se fondent entre elles. On note donc l'apparition des camaïeu de fards à paupières qui font directement écho aux camaïeu utilisés par les plus grands peintres.

L'application de cette poudre est devenu un art duquel les artistes maquilleurs ont tiré les plus jolies tendances telle que le smoky eyes, qui reprend d'ailleurs le fard à paupières initial à base de noir. Cette saison, les fards à paupières se veulent poudrés comme en témoigne la collection Trianon de Dior qui met en avant les goûts de Marie-Antoinette, grande prêtresse des couleurs et des textures en mode et beauté. On note que le fard à paupières est à porter idéalement en soirée pour un beauty look de circonstance qui saura accentuer le regard de façon subtil. L'hiver se verra plus pop avec des fards à paupières plus gras et irisés. Plus qu'un cosmétique, le fard à paupières a changé de texture en passant par l'effet gel ou crème en dépassant son statut de cosmétique symbolique pour devenir un incontournable de notre pochette à maquillage.

À lire aussi
Le smoky eye, l'histoire d'une tendance glamour
À lire aussi
Jeans taille haute, histoire d'un classique des 90's
À lire aussi
L'Wren Scott, l'histoire d'une styliste rock'n'roll et chic qui inspirait les stars
À lire aussi
Birkenstock, l'histoire des sandales devenues mode
À lire aussi
Mort d'Oscar de la Renta, histoire d'un créateur au style intemporel 
À lire aussi
Sneakers, l'histoire d'un basique à succès
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Fard à paupières pastel pour le printemps 2014, l'histoire du cosmétique chic
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible