Fashion Week de New York : Victoria Beckham, Opening Ceremony, Prabal Gurung, récap' fashion

par

La Fashion Week de New-York nous a encore offert un beau florilège de défilés dimanche dernier. De Victoria Beckham à Opening Ceremony, voici notre quatrième récap’ fashion

Après avoir assisté aux véritables spectacles d'Alexander Wang, Diane von Furstenberg et Lacoste, on pensait que la suite des événements serait bien fade pendant le reste de la Fashion Week new-yorkaise. Que neni. Le show a encore une fois été assuré dimanche dernier dans la Grosse Pomme. Victoria Beckham nous a fait rêver avec son élégance décontractée et Joseph Altuzarra s’éprend du kitsch. Prabal Gurung revendique son côté féministe et Opening Ceremony s’engage en grandes pompes. Découvrez sans plus tardez notre nouveau récap’ fashion.

La décontraction rigoureuse de Victoria Beckham

Grande adepte de la simplicité sophistiquée, Victoria Beckham prouve que l’on peut avoir de la tenue tout en étant à l’aise. Pour son défilé printemps-été 2017, elle travaille la matière à l’aide de plissés, de velours, d’effet froissé, d’aspect satiné, et de maille légère. La structure maîtrisée de ses silhouettes monochromes ne laisse rien au hasard. Les détails de la plus haute importance, car ils apportent un twist délicieux aux tenues de la créatrice pour le printemps-été 2017. On note également que le maquillage est signée Victoria Beckham x Estée Lauder. Formes boules, ourlets asymétriques, lanières volantes, larges poches sont les armes de Victoria Beckham pour le printemps-été 2017. La brassière façon corset s’impose en solo sous des costumes affûtés style pyjama ou en trompe l’œil sur des robes midi. Allure kimono et amplitude s’accompagnent d’imprimés floraux, tandis que des rayures donnent de l’allure à quelques pièces. Victoria Beckham s’amuse avec les plis de ses blouses et fait tomber des ceintures à boucles sur les hanches.

Une vidéo publiée par bb (@brooklynbeckham) le

Le preppy pointu et engagé d’Opening Ceremory

Opening Ceremony assure le show lors de la Fashion Week de New-York. En parallèle au carnaval de Tommy Hilfiger et Gigi Hadid, la marque créée par Humberto Leon et Carol Lim dévoile son "Pageant of the People". Année électorale oblige, la marque en profite pour encourage le public à aller voter. Sur le podium, les mannequins sont rejoints par des invités d’honneur : Natasha Lyonne (Orange Is The New Black), Rowan Blanchard (Girl Meets World), Diane Guerero (Orange Is The New Black, Jane The Virgin), Whoopi Goldberg, Aubrey Plaza ou encore Rashida Jones et Aidy Bryant. Du côté des vêtements, le duo n’a rien perdu de son style pointu. Le look school devient cool, sur fond de chemises à manches ultra longues et de maille colorée. Corsets revisités et emmanchures exagérés vont de pair avec des superpositions et autres basques. Preppy et edgy.

Le féminisme sensuel de Prabal Gurung

Le défilé Prabal Gurung printemps-été 2017 démontre avec succès que féminisme et sexyness ne sont pas incompatibles. Le créateur dévoile des silhouettes de femmes fortes et sensuelles, lors d’une présentation crescendo où chaque pièces est plus désirable que la précédentes. Des teintes claires laissent ensuite la place à des couleurs vives. Prabal Gurung puise son inspiration auprès de Maya Angelou, Gloria Steinem ou Susan B. Anthony, dont les mots sont retranscrits sur plusieurs pièces de la collection. Du côté de la forme, coupes loose et fluidité font bon ménage, agrémentées de découpes bien choisies. Les fentes sont quasiment omniprésentes, uniques et latérales ou bien multiples et en lanières, parfois parées d’œillets métalliques. Des effets de manches impressionnants s’affairent sur le podium, à l’aide de plissés ou d’ouvertures faisant écho à des dos-nu. Les ourlets asymétriques se parent de volants, tandis que les pantalons feu de plancher arborent des revers XL. Des robes sensuelles épousent la forme du corps sans l’étouffer. On note l’apparition d’Hailey Baldwin sur le podium, qui prête également son corps à la nouvelle ligne sportive de Prabal Gurung, dévoilée cette semaine.

Fashion Week de New York : Victoria Beckham, Opening Ceremony, Prabal Gurung, récap' fashion - photo
Le kitsch chic d’Altuzarra

Joseph Altuzarra aime les films et il ne le cache pas. Pour le printemps-été 2017, le créateur s’est tourné vers une œuvre particulière. "Cette saison, je voulais canaliser l’esprit rebelle et jeune du film "Wild at Heart" de David Lynch de 1990". Inspiré par les personnages de Sailor et Lula, le créateur présente une collection printemps-été 2017 sur fond de "romance et kitsch". Il ajoute : "Je voulais que la collection soit joyeuse, vibrante et chargée érotiquement". Comment tout cela se traduit-il sur le podium ? A travers des silhouettes colorées loin d’être neutres, composées de jean et de volants. Fentes, décolletés et épaules dénudées font équipes avec des tailles marquées. Le mix and match d’imprimés est aussi de mise, à base de rayures multicolores, de motifs python ou de cerises, citrons et autres ananas. Une manière de faire référence aux œuvres des artistes Tom Wesselmann et Erwan Frotin.

La Fashion Week de New-York peut dont ajouter une journée bien chargée à son actif. On note égaleement le concept intéressant de J. Crew, qui fait poser des gens "normaux" (pâtissière, étudiante, directeur de photo, écolier, ...) pour sa nouvelle collection.

Source : vogue.com / instagram.com/prabalgurung / instagram.com/victoriabeckham / instagram.com/openingceremony / instagram.com/altuzarra - Crédit : Youtube Fatale Fashion III