Fashion Week de Paris : Anthony Vaccarello Automne-Hiver 2014/2015

par

Le jeune créateur Anthony Vaccarello nous a présenté mardi un défilé empreint de noir pour lequel la géométrie s'invite sur les podiums

Comme chez Guy Laroche à la Fashion Week de Paris Automne-Hiver 2015/2016, Anthony Vaccarello ne mise pas sur la couleur pour orner sa nouvelle collection. Et ce n'est pas étonnant quand on connait la griffe de l'artiste, qui préfère souvent mettre en avant les couleurs sombres et jouer sur les coupes et les contrastes pour donner du relief à ses looks. Ce n'est pas pour l'Automne-Hiver 2015/2016 que le créateur italo-belge changera ses habitudes et nous présente une série de pièces où l'asymétrie est centrale. En effet, Anthony Vaccarello habille ses mannequins de pièces aux lignes discontinues qui constituent l'élément charnière de chaque composante. Les matières restent simples et s'accordent finalement peu entre elles, Anthony Vaccarello ne prend pas de risque quant aux tissus utilisés : seuls le daim et le cuir sont exploités pour des tenues d'hiver étoilées. En effet, le designer use d'empiècements en formes géométriques, souvent en forme d'étoile, pour illustrer sa collection.

Fashion Week de Paris : Anthony Vaccarello Automne-Hiver 2014/2015 - photo
Fashion Week de Paris : Anthony Vaccarello Automne-Hiver 2014/2015 - photo
Fashion Week de Paris : Anthony Vaccarello Automne-Hiver 2014/2015 - photo
Fashion Week de Paris : Anthony Vaccarello Automne-Hiver 2014/2015 - photo
Fashion Week de Paris : Anthony Vaccarello Automne-Hiver 2014/2015 - photo

A l'inverse de Lemaire et de sa collection Automne-Hiver 2015/2016, les jupes se portent courtes même pendant la période hivernale chez Vaccarello ! Aussi, l'esprit minimaliste est délaissé et nous retrouvons, notamment sur les jupes, de nombreux détails qui agrémentent chaque pièce. Bien que la collection contienne beaucoup de robes, elle est pourtant assez androgyne. Pas tout à fait oversize, nous n'identifions pas clairement des pièces très féminines. Ce sont les étoiles qui donnent du volume et du caractère aux silhouettes. Les découpes font aussi partie intégrante du show : aussi, ce sont autour d'elles que beaucoup de pièces sont construites. Le créateur nous offre un univers lunaire et chimérique. C'est comme si Anthony Vaccarello désirait recréer l'espace en pleine Fashion Week de Paris, la voie lactée habille les mannequins qui deviennent, par conséquent, des êtres venus d'ailleurs. L'étoile gravée sur leur oeil droit est leur carte d'identité intergalactique.