Fashion Week de Paris : Anthony Vaccarello, défilé Printemps-été 2016

par

Sexy, élégante, partiellement vêtue, la femme Anthony Vaccarello du Printemps-été 2016 est à tomber. meltyFashion revient sur les pièces marquantes de ce défilé de la Fashion Week de Paris

On ne jouait pas la carte Française de Jacquemus, pour son défilé Printemps-été 2016, mais plutôt celle du sexy chez Vaccarello. Pour augmenter les effets vaporeux et électriques de ses ambiances particulières, Anthony Vaccarello a choisi une nouvelle fois un lieu dans lequel le béton rencontre le verre ou le brut se mêle aux détails chiadés. Posant ses quartiers à la Maison de la Radio, Anthony Vaccarello a animé la salle avec ses modèles pour la saison Printemps-été 2016. Signature absolue le dégagement de tissu pour laisser apparaître la peau est utilisé avec une subtilité folle, tantôt pour nous laisser voir l'aine du mannequin, tantôt pour remonter sur le haut de la cuisse. Conquérante et qui maîtrise sa séduction par le vêtement, le modèle féminin d'Anthony Vaccarello assume sa féminité exacerbée avec des vêtements qui en disent autant qu'il n'en montrent...

#antony_vaccarello #kcdworldwide #ss16 #antonyvaccarello #pfw

Une photo publiée par delphineachard (@delphineachard) le

@ediebcampbell backstage at @anthony_vaccarello #PFW

Une photo publiée par KCD (@kcdworldwide) le

Vous avez sûrement fait quelques séances de rattrapage grâce au programme spécial Fashion Week d'Arte ce week end, alors vous saurez comprendre toutes les nuances du défilé d'Anthony Vaccarello pour la saison prochaine. Laissons de côté la partie sexy pour nous concentrer sur le look d'ouverture, porté par Edie Campbell, avec cette dimension army ultra désirable. Veste avec épaules basses, mini jupe asymétrique et maxi zip dorés, aucun doute l'opening look est bien signé Antrhony Vaccarello. Avec un éternel et parfait mix and match de matière, le tissu kaki vient côtoyer le cuir utilisé comme une sorte de doublure visible. On poursuit avec quelques looks qui mettent la transparence à l'honneur avec des détails ajourés et métalliques, très rock elles amènent en finesse les looks très pop art. Déclinés en blouses voilées, en robes asymétriques, ce motif en all over nous hante. Parfaite jonction avec le reste du défilé faussement strict avec des interprétations contemporaines du tailleur de la femme d'affaires aguicheuse et boyish, Anthony Vaccarello introduit avec style les attaches dorées et circulaires, comme de grosses boucles de ceinture, pour la fin de son défilé. Ce harnais est l'élément structurel des tenues qui se déclinent en noir, blanc et gris, jouant des volumes pour fuseler le corps féminin. Avec sa vision du vêtement porte-feuille, Anthony Vaccarello signe une collection que les modeuses veulent déjà avant la prochaine saison.