Fashion Week de Paris : Balmain, Chloé, Isabel Marant... récap' fashion

par

Isabel Marant affranchie, Olivier Rousteing en manque d'inspi, Barbara Bui arty... voilà ce que vous avez peut-être manqué du troisième jour de la Fashion Week de Paris

Les premiers défilés de nouveaux directeurs artistiques ne sont pas les seuls à être attendus lors de la Fashion Week. Si Bouchra Jarrar chez Lanvin et Anthony Vaccarello pour Yves Saint Laurent avaient les yeux de toute la fashion sphere braqués sur eux, le troisième jour de la Fashion Week de Paris avait de quoi nous rendre impatientes, entre la présentation de la nouvelle collection du prodige Olivier Rousteing et celle de la frenchie ultime Isabel Marant. Découvrez sans plus tarder leurs propositions pour le Printemps-Été 2017.

Chloé

La fille Chloé est en constante évolution, conservant néanmoins toujours son état d'esprit romantique, ADN de la maison française. Pour le Printemps-Été 2017, c'est pour une allure urbaine que sa directrice artistique opte, osant les volumes oversized - aussi bien avec des tops à manches maxi que des pantalons gonflés d'air - et une esthétique plus minimale. La palette chromatique fait elle aussi dans la sobriété, avec des nuances neutres (blanc, noir, gris, rose poudré) twistées d'une touche finale de moutarde qui clôt le show en apothéose. Au milieu des silhouettes opaques, Clare Waight Keller introduit une douceur plus bohème ; la transparence s'invite sur des manches virevoltantes, des sarouels plissés et une robe en guipure florale. Bref, la Chloé girl n'aime pas qu'on lui colle une étiquette et prend un malin plaisir à brouiller les pistes, parfois bohème et éthérée, parfois dans le laisser-aller et la cool attitude. C'est ça, la fille moderne !

Fashion Week de Paris : Balmain, Chloé, Isabel Marant... récap' fashion - photo
Balmain

La collection Balmain Printemps-Été 2017 était-elle un hommage d'Olivier Rousteing à lui-même ? C'est la question qui nous a brûlé les lèvres à peine le show SS17 clôturé en ce troisième jour de Fashion Week parisienne. Au cœur de la capitale, dans l'Hôtel Potocki cher au jeune designer, 80 silhouettes se sont pressées sur le podium lustré, sortant d'une forêt luxuriante telles des aventurières glamour. La voilà, la fameuse Balmain Army, le girl squad de Rousteing né en 2014 lors du fameux défilé safari. Fidèle au poste à chaque saison - aussi bien sur le catwalk qu'en front row - l'armée de prestige a encore une fois créé l'événement lors de ce nouvel opus de la saga Balmain. Mais le casting 5 étoiles semblait bel et bien être le seul élément notable de cette suite des aventures Balmain, où l'impression de déjà-vu se fait plus que jamais ressentir. Rousteing aurait-il eu une panne d'inspiration ? Alors que chaque saison avait amené son lot de nouveautés, le trentenaire nous ressort un pèle-mêle de ses créations les plus marquantes - bonjour les pièces en daim ocre, les rayures oranges et violettes, les découpes révélatrices, les culottes apparentes, les ras-de-cou métalliques et les vestes kaki à poches. Du grand Balmain par Olivier Rousteing, donc, avec tout ce que cela implique (détails ultra travaillés, savoir-faire digne de la couture...) mais qui a la fâcheuse tendance de nous rappeler le drôlissime tweet de Loïc Prigent : "Tu dis pas je vais me répéter tu dis je propose un vestiaire dont les pièces vont entrer en résonance de saison en saison."

Fashion Week de Paris : Balmain, Chloé, Isabel Marant... récap' fashion - photo
Barbara Bui

Comme le prolongement de son dernier défilé Automne-Hiver, c'est avec des silhouettes rock emportées dans la vinyle mania que Barbara Bui entonne les premières notes de sa collection Printemps-Été 2017. Mini jupes, crop tops et total looks shiny se succèdent et dépeignent une fille badass que l'on a pas envie d'ennuyer. Puis la transition s'opère, inattendue mais subtile, en des looks plus athlétiques, survitaminées. Si touches de bleu et rose néon avait piqué nos pupilles dans l'amas de silhouettes sombres, une véritable explosion de couleurs se déroule devant nos yeux, presque éblouissante. Les longs coupes-vent se parent de vert fluo tandis que les pantalons cargo et bermudas s'ornent de rose et de corail pour faire écho aux maillots de bain à découpes qu'ils recouvrent. Le color block fait rage, et si au détour d'un poncho bariolé et d'une petite robe à chevrons psyché, Barbara Bui nous fait douter quant au fil rouge de sa collection, c'est bel et bien la brillance et l'allure plastique des matériaux qui lient le tout en un ensemble homogène, à la fois moderne et rétro, mais résolument arty.

Fashion Week de Paris : Balmain, Chloé, Isabel Marant... récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris : Balmain, Chloé, Isabel Marant... récap' fashion - photo
Isabel Marant

Des vêtements dans lesquels les femmes se sentent bien, libres et qu'elles puissent porter dans leur quotidien, voilà la ligne directrice d'Isabel Marant au fil de ses collections. Néanmoins, pour le Printemps-Été 2017, la muse de la créatrice parisienne continue de s'affranchir des codes de la féminité, chose qu'elle avait déjà initié un an auparavant avec des volumes surdimensionnés, des silhouettes plus arrondies, plus brutes. Vêtue de sa robe parka ceinturée, de sa combi bouffante de garagiste ou encore de son maxi pantalon noué façon sac poubelle, elle s'impose comme la queen de l'effortless chic, dont la sensualité s'exprime par bien d'autres biais que des coupes ajustées et des membres dénudés. Pourtant, la fille Isabel Marant est aussi capable de cela, avec de petites robes baby doll à froufrous et des imprimés floraux hyper romantiques. Elle s'adapte à son environnement citadin et se révèle multiple à l'instar de la femme dépeinte par Alberta Ferretti au Printemps-Eté 2017.

Fashion Week de Paris : Balmain, Chloé, Isabel Marant... récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris : Balmain, Chloé, Isabel Marant... récap' fashion - photo

Pour ne rien manquer de la Fashion Week de Paris, n'oubliez pas de consulter le calendrier officiel des défilés sur Modeaparis.com.