Fashion Week de Paris : Balmain Printemps-Eté 2016

par
Balmain Printemps-Eté 2016 à la Fashion Week de Paris

La Balmain Army s'est largement imposée hier lors du défilé Balmain Printemps-Eté 2016. Olivier Rousteing nous propose un défilé coloré mais surtout très riche et divers

Certes, un parterre de star était venu applaudir la collection Printemps-Eté 2016 d'Olivier Rousteing pour Balmain et Gigi et Bella Hadid défilaient également pour la maison. Quand il s'agit de Balmain, les célébrités sont aussi nombreuses dans le public que sur le podium. Cette diversité s'est par ailleurs retrouvée dans les looks pensés par le jeune créateur de l'ancestrale enseigne qui, par le biais de nombreuses matières et de coupes, nous donne une véritable leçon de style. Le suède ouvre le défilé et comme une chronologie réussie et logique, démarre le show. On commence donc le spectacle avec une tendance déjà confirmée. Olivier Rousteing prend le parti de rendre le suède sexy et le glisse parmi des pièces originales. Balmain fait alors naître des bodys en suède surplombés de jupes en crochets. Le crochet qui devient, par ailleurs, un élément central dans la collection Printemps-Eté 2016 Balmain.

Un peu comme chez Alexis Mabille Printemps-Eté 2016, les couleurs flamboyantes furent confondues parmi presque toutes les silhouettes. Cette richesse dans les tonalités est cependant utilisée avec parcimonie, c'est par des petites touches précises qu'Olivier Rousteing charment ses tenues. Les découpes se font nombreuses et ce sont finalement elles qui habillent chacun des tops qui défilent. On mêle alors une veste carrée à un top au col V, pour le conjuguer à une jupe bouffante. Olivier Rousteing se permet tout, surtout quand il s'agit de nous déshabiller modestement. Ce Printemps-Eté 2016, nous n'aurons plus peur de nous dévoiler car les looks eux-mêmes sont faits pour que l'on se révèle. Une fente discrète, un drapé qui nous couvre les seins mais ouvre notre buste, une culotte haute qui nous habille mais que l'on montre avec fierté et sans pudeur. La Balmain Army, c'est finalement une ode quasi féministe, une bataille dédiée à la femme que l'on livre grâce à des silhouettes assurées.

Crédit : Monica Feudi / Indigitalimages.com