Fashion Week de Paris : Chanel s'envole pour le Printemps-Eté 2016

par

L'avion Chanel piloté par Karl Lagerfeld a atterri à Paris ce matin, l'aéroport du Grand Palais est prêt à débarquer vos bagages pour le Printemps-Eté 2016...

Les saisons se succèdent mais sont loin de se ressembler. A chaque défilé Chanel un univers aussi anachronique qu'éclectique prend vie. Alors que le défilé Haute Couture Chanel Automne-Hiver 2015/2016 préférait renouer avec un esprit vintage cher à la maison, l'été sera quant à lui davantage moderne. Karl Lagerfeld nous propose cette fois-ci une vision contemporaine de l'enseigne dont les couleurs sont aussi fraîches que les couloirs d'un avion. L'immaculé fait son retour sur les podiums Chanel, il est parfois marqué de touches rouges et bleues. On ne se contente pas de prendre l'avion Chanel, on se vêt même grâce à lui : certaines pièces s'ancrent dans le décor du lieu et, par exemple, un tableau d'affichage se mue en robe fluide à porter à la plage.

Fashion Week de Paris : Chanel s'envole pour le Printemps-Eté 2016 - photo
Fashion Week de Paris : Chanel s'envole pour le Printemps-Eté 2016 - photo
Fashion Week de Paris : Chanel s'envole pour le Printemps-Eté 2016 - photo
Fashion Week de Paris : Chanel s'envole pour le Printemps-Eté 2016 - photo

Comme Balmain Printemps-Eté 2016 qui met la légende de ses drapés au coeur de sa collection, Chanel chérit le tweed qui l'a fait grandir et l'injecte dans de nombreux de ses looks. Nous n'hésitons pas à porter un tailleur en tweed un brin oversize, ou avec la veste carrément nouée autour de la taille. Les coupes se veulent grandes et vaporeuses, cependant le raffinement qu'insuffle Chanel se plait à cintrer ses pièces. Cette saison, la poupée Chanel n'est pas androgyne et revendique même sa féminité. Les robes et les jupes sont nombreuses, les teintes sont douces. La poupée Chanel est avant-gardiste et s'assume grâce à des sandales fortes et masculines, tandis que ses lunettes de soleil sont épaisses pour la camoufler. L'horizon vu du ciel se réfléchit dans les yeux de ces mannequins peintes en bleu. Jamais l'inestimable liberté bien-aimée de Chanel n'a été aussi subtilement représentée.