Fashion Week de Paris : Christian Dior, le défilé Printemps-Été 2016

par
Le défilé Chrisitan Dior Printemps-Été 2016 à la Fashion Week de Paris

Hier, en début d’après-midi, Raf Simons a présenté le défilé Christian Dior Printemps-Été 2016 lors de la Fashion Week de Paris. Le créateur belge continue d’apporter sa touche de jeunesse et de fausse naïveté à la maison française

Même à l’approche du week-end, la Fashion Week de Paris ne perd rien de sa frénésie. Après avoir découvert les créations du défilé Balmain Printemps-Été 2016, la maison Chrisiant Dior nous fait à son tour une belle démonstration. En ce qui concerne le décor, Raf Simons nous a habitué aux murs floraux, donnant une ambiance quasi féérique à ses shows pourtant très contemporains. Cette saison, les mannequins défilent sur fond de dauphinelles (400 000 au total). Si elles ont l’air de jeunes premières, les filles Christian Dior Printemps-Eté 2016 ne sont pas si fragiles qu’elles en ont l’air. Derrières leur apparente douceur et innocence, elles révèlent un caractère bien trempé sans jamais perdre leur manières sophistiquées. Bien évidemment, la veste de smoking est présente sur le défilé Christian Dior Printemps-Été 2016. Cintrée ou ample, avec ou sans manches, elle se décline et s’adapte à toutes les situations.

En backstage du défilé Christian Dior Printemps-Été 2016, Raf Simons avoue qu’il s’agit d’une collection "calme, et très douce- loin de l’exagération. Je ne voulais pas embellir. Donc je pensais au Sud de la France- les arcs-en-ciel et les choses simples". Tops et shorts immaculés se coordonnent, arborant des encolures et des bordures festonnées, laissant apparaître une bande de peau entre eux. Alors que les couleurs fusent chez Alexis Mabille, la transparence se fait voir sur le défilé Christian Dior Printemps-Été 2016. Raf Simons la place presque au centre de toutes les attentions. Elle est parfois simplement évoquée lorsqu’accompagnée d’une doublure immaculée, ou bien entièrement dévoilée et associée à de la maille ne laissant rien passer, pour jouer sur les contrastes. Les épaules s’arrondissent sur le défilé Christian Dior Printemps-Été 2016, donnant aux mannequins une attitude affranchie. Elles sont peut-être calmes pour l’instant, mais les filles Dior sont capables de déclencher une tempête.

Source : Vogue.com / Instagram@dior - Crédit : ImaxTree