Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion

par

En ce deuxième jour de Fashion Week de Paris, nous revenons sur les temps forts. Courrèges, Maison Margiela, Rochas et Guy Laroche composent notre récap' fashion

C'est la maison Courrèges qui a débuté la deuxième journée du marathon de la mode qui se tient actuellement à Paris. Pour la collection Automne-Hiver 2016/2017 du duo Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant, arrivé à la direction artistique de la maison française en 2015, nous assistons à une continuité de la collection précédente, comme si le premier défilé n'avait jamais pris fin. Les silhouettes déambulent encore sur le podium en petite culotte et pull, tandis que la jupe trapèze en cuir est toujours associée à un top manches longues uni. Néanmoins, les slip dresses et bodies rehaussés de perf' sont remplacés par des pièces propres à la saison froide telles que des doudounes colorées, de longs manteaux d'hommes ou tout bonnement des tailleurs pantalon. Fidèle à son ADN, Courrèges nous livre une collection épurée aux lignes droites et nettes, s'autorisant un brin dans le folie dans l'emploi des couleurs et des matériaux. Et si c'était ça, finalement, la femme française ? Chez Maison Margiela, qui succédait à Courrèges ce 2 mars 2015, John Galliano laissait libre cours à sa folie, perfectionnant son style pour la troisième saison consécutive au prêt-à-porter femme.

Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo

L'anti-conformisme propre à Maison Margiela se dessine de manière plus précise, avec des superpositions de pièces improbables, des tissus contrastants et quelques patchworks pour accentuer le mix & match. Le camaïeu de teintes naturelles (kaki, marron, prune et fusain) est mis en opposition avec du lamé en all-over ou encore des incrustations de pierres colorées, comme des images subliminales au milieu de la collection. Malgré tout, les pièces prises individuellement revisitent les basiques du vestiaire féminin avec des matières nobles et un soin du détail. Chez Rochas, les silhouettes sont plus libres et colorées. L'allure bohème de la maison transpire au travers de mousselines fleuries, de velours lisses et de plissés délicats, parfois agrémentés de volants. Le mélange des matières est là aussi de rigueur, apportant de la profondeur et composant des looks opulents. Les accessoires ajoutent à cette impression d'abondance, avec d'épaisses sandales à plateforme portées au-dessus de chaussettes montantes colorées. Gants et petits sacs viennent compléter les tenues, créant un color block toujours aussi présent pour la saison Automne-Hiver 2016/2017.

Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Courrèges à Maison Margiela, récap' fashion - photo

Notre récap' fashion du deuxième jour de la Fashion Week de Paris se termine avec le show Guy Laroche, lui aussi très attendu du fait de la récente arrivée d'Adam Andrascik à la direction artistique. Pour sa troisième collection pour la maison française, le designer américain a souhaité revenir aux sources, créant une rupture avec la folle machine des tendances. Ainsi, les pièces emblématiques telles que la veste aviateur ou le pantalon sont revisités, arborant des détails modernes et des matières nobles. Un blouson noir se pare de broderies florales, une robe arbore des peintures cuivrées... bref, les intemporels n'ont rien de classique et prouvent leur caractère luxueux. Enfin, les volumes s'invitent sur l'ensemble des pièces ; des empiècements volants qui bougent avec les corps et lui confèrent toute sa féminité. La femme est aussi libre que chez Nehera pour la saison Automne-Hiver 2016/2017, une femme assurée et mise en valeur par des coupes cintrées et des dos dégagés. Entre traditionalisme et modernité, tout le monde s'y retrouve chez Guy Laroche !