Fashion Week de Paris de Stella McCartney à Saint Laurent, récap' fashion

par
Stella McCartney, Hermès, Sonia Rykiel, Saint Laurent, leurs collections Automne-Hiver 2016/17

Moderne, libre et conquérante, voilà comment se sont appliqués Stella McCartney, Hermès, Sonia Rykiel et Saint Laurent à définir la femme. Retour sur ce sixième jour de Fashion Week Parisienne haut en couleur

Voilà près d'une semaine que la Fashion Week de Paris présente ses collections Automne-Hiver 2016/17 et si elle est sur le point de s'achever, elle ne perd rien de sa pugnacité, de son piquant et de sa créativité. Pour preuves, les maisons Stella McCartney, Hermès, Sonia Rykiel et Saint Laurent ont donné rendez-vous aux professionnels de la mode dans notre jolie capitale, lundi 7 mars. Placée sous le signe de l'émancipation de la femme, cette journée célébrait des collections modernes et contemporaines dans lesquelles la femme se veut conquérante. Stella McCartney envoie ainsi ses silhouettes sur un son entêtant qui hurle "I'm a vegan bitch !". Le ton est donné pour cette collection Automne-Hiver 2016/17. A l'instar de Balenciaga qui a donné un second souffle à la doudoune, la créatrice anglaise fait de ce vêtement d'hiver douillet la star de son défilé. Cintré, en manteau oversize ou en version bermuda, la texture matelassée se niche un peu partout, pourvue qu'elle donne une allure décontractée, chic et confortable à ses mannequins. Car oui, le confort et le style ne sont pas antinomiques dans le langage McCartney ! Ainsi, la styliste dégaine des silhouettes amples, fluides et vaporeuses où la matière et les coupes permettent à ses filles d'avancer sur le catwalk avec de grandes enjambées. Slip dress lamées, longues robes plissées ou denim délavé, les années 90 étaient également à l'honneur chez Stella McCartney. Une tendance qui se confirme décidément au fil des saisons et des maisons.

Pour sa troisième saison à la direction artistique de la maison Hermès, Nadège Vanhée-Cybulski a travaillé sa collection Automne-Hiver 2016/17 autour des codes de la marque de luxe. Comble du chic et de l'élégance, les matières se veulent nobles mais confortables chez Hermès. Le cuir est souple, la maille est douillette et les robes manteaux façon Kimono en laine et en soie laissent le corps se mouvoir à sa guise. Armées de bottes cavalières, les cheveux lâchés au vent et le regard affirmé, les mannequins Hermès sont de véritables amazones modernes, arpentant le podium à folle allure. Les couleurs sont douces, allant du beige au camel en passant par le gris et le makeup est léger. Pour autant, ce ne sont pas des filles fragiles qui foulent le catwalk mais de véritables femmes qui arborent un style à la féminité et à la sensualité sans borne.

Après Hermès, c'est au tour de Sonia Rykiel de dévoiler sa collection Automne-Hiver 2016/17. Sur un son énergisant, c'est le top Edie Campbell qui ouvre le show dans un long manteau en tweed noir et bordeaux décoré de fourrure. Faisant la part belle au mélange des styles et des époques, la collection de Sonia Rykiel se veut, finalement, intemporelle. Ainsi, les imprimés se multiplient et revêtent les ensembles vaporeux et aériens. Rayures, pois, imprimé léopard, python, les motifs trouvent toutefois concordance sur le podium, permettant aux silhouettes d'exprimer une forme de liberté et de fantaisie. De même, les matières se veulent opulentes et étoffent les mannequins à la carrure - faussement - frêle. Ainsi, la fourrure s'invite partout, le satin sublime une jupe longue, le cuir structure une jupe midi et la mousseline adoucit l'allure de ces oiseaux de nuit. En effet, paillettes, sequins et autres matières glitter viennent clôturer le show orchestré par Julie De Libran, injectant l'ADN fun et espiègle de Sonia Rykiel à ses mannequins.

Fashion Week de Paris de Stella McCartney à Saint Laurent, récap' fashion - photo
Fashion Week de Paris de Stella McCartney à Saint Laurent, récap' fashion - photo

Enfin, ce sixième jour de Fashion Week Parisienne s'est achevé avec le défilé Automne-Hiver 2016/17 de Saint Laurent. Présentant sa collection dans le très prestigieux hôtel de Sénecterre, à Saint-Germain des Prés, Hedi Slimane a fini cette journée en beauté. Ce ne sont pas sur des notes de musique que les filles Saint Laurent ont foulé le majestueux hôtel particulier mais sur la voix de Bénédicte de Ginestous qui lançait le top départ des mannequins, numérotant leur passage. Si l'ambiance se voulait cérémoniale, rendant hommage à l'esprit Yves Saint Laurent, les silhouettes n'avaient rien d'austère. Au contraire ! Fidèles à la signature rock, outrancière et irrévérencieuse du couturier, elles se parent de mini-robes moulantes à paillettes, de combinaisons one shoulder façon disco et de fourrures excentriques. A l'instar du défilé Automne-Hiver 2016/17 d'Isabel Marant, les ensembles célèbrent la légèreté, l’opulence et la liberté des années 80. Les codes et les conventions sont volontairement enfreints, laissant place à des silhouettes où les volumes discordant régentent les looks. Rubans XXL, ceintures géantes et épaulettes démesurées, le show signé Saint Laurent fait les yeux doux au More is More. Insolentes à souhait, les filles se griment en party girls redoutables avec leurs grands yeux charbonneux, leurs bouches rouges et leur chevelure plaquée. Clou du spectacle, la fourrure rouge flamboyante en forme de cœur clôture sublimement le show. Libre, émancipée et conquérante, la femme est résolument indomptable chez Stella McCartney, Hermès, Sonia Rykiel et Saint Laurent.

Source : Youtube Fatale Fashion III - Crédit : Sonia Rykiel Instagram, Stella McCartney