Fashion Week de Paris : Guy Laroche, défilé Automne-Hiver 2015/2016

par

Mercredi 4 mars. Nous sortons à peine du défilé automne-hiver 2015/0216 de Guy Laroche dont l.ambiance sombre nous a frappée. Décryptage

Nous parlions il y a quelques heures du défilé automne hiver 2015/2016 de Christophe Lemaire a la Fashion Week de Paris, maintenant il est temps de nous concentrer sur le défilé de Guy Laroche. La première chose à noter reste l'arrivee fracassante d'Adam Andrascik, dont l'univers romantico-dark donne une souffle différent à la mythique maison. Si le leitmotiv de la déstructuration de la forme, de la coupe, reste la clé de voûte du travail d'Adam Andrascik chez Guy Laroche, son irrévérence est un plus. Rock est évidemment l'adjectif le mieux choisi pour définir cette collection Guy Laroche; la musique très rythmée résonnait, ce qui n'était pas pour nous déplaire surtout lorsque l'on voyait les pas des mannequins se calibrer à cette dernière. Des lors les pièces aux textures en mix and match, habilement juxtaposées, étaient alors mises en exergue par le mouvement créé par les mannequins. Bien sûr nous comprenons d'entrée de jeu que ces pièces qui s'agitent sous nos yeux sont faites pour nous donner une allure de fille de caractère cet hiver. Vous êtes fans de camaïeu de orange ? Fuyez. Adam Andrascik chez Guy Laroche a voulu jouer avec le noir, le blanc, le gris métallique ou encore le bordeaux. D'ailleurs la côté graphique des coupes épouse à la perfection l'envie d'Adam Andrascik de faire de la couleur une chose matérielle.

Fashion Week de Paris : Guy Laroche, défilé Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week de Paris : Guy Laroche, défilé Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week de Paris : Guy Laroche, défilé Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week de Paris : Guy Laroche, défilé Automne-Hiver 2015/2016 - photo

Si hier le ETAM LIVE SHOW 2015 proposait des modèle très colorés lors de la Fashion Week de Paris, Adam Andrascik pour Guy Laroche est resté sur une neutralité intense. Le cuir y est absolument pour beaucoup quand on le voit décliné en pans structurés pour créer des robes fuseau très sexy car, oui, la femme idéalement forte mais romantique chez Guy Laroche se meut en femme fatale. L'allure est contemporaine pour être comme une arme. Cependant, le cuir contraste avec des pièces en jeans rebrodées de sequins qui se posent sur des jupes dont la forme est decoupée en plusieurs pans pour un rendu aérien et guerrier. Ce n'est pas tout, meltyfashion a également apprécié de voir que les chaussures oscillaient entre talons minimes - avec des boots motardes massives - et des talons biseautés ou des sandales très fines. Pourtant si la cohérence se retrouve dans la variante sexy du rock, l'une des parties du défilé nous a laissé un peu plus dubitatives. Adam Andrascik s'est inspiré de The Pillow Book, un film de 1996, dont le sujet est la vie déchaînée et déstructurée d'une fille de calligraphe. Pour retranscrire cette fascination de la ligne manuscrite Adam Andrascik a tatoué du cuir à la main sous forme d'all over, notamment. Moins sexy, bien que très minutieuse et impressionnante, cette partie de collection Automne-Hiver 2015/2016 est un parti pris qui en séduira plus d'uns. Vous le comprenez donc, pour une allure méchamment sexy et attirante appropriez-vous cette collection Automne-Hiver 2015/2016 d'Adam Andrascik pour Guy Laroche, qui démontre que notre quotidien peut également être teinté d'un luxe subtil.