S'inscrire
tracking
Fashion Week de Paris

Fashion Week de Paris : Louis Vuitton, le défilé Printemps-Été 2016

Publié par
Mélannie Ngalula
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Cette saison, Louis Vuitton Printemps-Été 2016 survole le présent et s’ancre dans le futur. Nicolas Ghesquière imagine la silhouette de la néo-citadine qui porte du cuir en été et est à l’aise dans ses sandales à plateforme

En clôture de la Fashion Week de Paris Printemps-Été 2016 Louis Vuitton teinte son identité luxe d’urbanisme. Entraînées dans une neo-métropole, nous n’avons d’autre choix que d’entrer dans ce futur engageant imaginé par Nicolas Ghesquière. Car tout comme chez Saint Laurent la veille, Louis Vuitton mise sur la rue comme avenir vestimentaire. Les débardeurs à résilles font échos aux villages urbains tandis que les assemblages effet patchworks imitent l’éclectisme de nos villes. L’allure futuriste est accentuée par des motifs galactiques tirant vers le gris et le bleu, reproduisant les paysages du cosmos. Le créateur adapte donc les codes de la maison à son futur fantasmé. Le monogramme s’implante sur vestes et blousons en cuir par morceaux, comme raccommodés au dernier moment. L’allure n’en est qu’irrépressiblement décontractée et jeune. L’effet patchwork se décline également sur le short rétabli cette saison.

Le short se porte taille basse et remplace le pantalon ou le skinny que l’on aurait porté avec ces blousons. Une nouvelle vision de la féminité nous est proposée. Les vêtements ont un aspect pratique, sont amples, favorisant le mouvement. Tout comme chez Hermès, le cuir est la matière sur laquelle compter pour l’été prochain. Il faut dire qu’il n’y a plus de saisons tant d’un point de vue climatique qu’esthétique. Et dans le futur de Louis Vuitton, porter perfecto zippé jusqu’au col ou un trench en cuir en été fait sens. Le cuir est abordé dans sa couleur commune noire mais également coloré d’un rouge criard voire imprimé lorsque peint du monogramme maison. La peau se montre tout de même avec un assortiment de crop tops gonflés de volants, portés avec mini shorts en cuir fluide ou bermudas. Dans tous les cas, l’esprit sport de la pièce est conservé.

Crédit : Dailymail

En effet, on ne perd jamais la dimension pratique que doivent avoir les vêtements chez Louis Vuitton Printemps-Été 2016. Le quotidien haletant de la citadine Louis Vuitton fait donc naturellement abstraction des classiques escarpins au profit de sandales confortables doublées d’une semelle compensée ou de bottines rock dont le talon n’excède pas le huit centimètres. Ce qui peuple la neo-métropole Louis Vuitton de femmes à la fois abordables et intrigantes. Loin d’être inquiétant, le futur selon Louis Vuitton excite et nous rend impatientes.

À lire aussi
Fashion Week de Paris : Jacquemus, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Lanvin, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Balenciaga, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Céline, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Kenzo, le défilé Printemps-Été 2016
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Fashion Week de Paris : Louis Vuitton, le défilé Printemps-Été 2016
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible