S'inscrire
tracking
Fashion Week de Paris

Fashion Week de Paris : Paul & Joe, le défilé Printemps-Été 2016

Publié par
Mélannie Ngalula
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
No thumbnail

De Miami à Paris il n’y a qu’une saison selon Sophie Albou. Paul & Joe Printemps-Été 2016 quitte le parisianisme ambiant au profit d’une esthétique très américaine où le smoking se porte lavande avec des bottines argentées

C'est sous le soleil de Miami que nous convie Sophie Albou pour la collection Paul & Joe Printemps-Été 2016. Loin du minimalisme vu chez Hermès Printemps-Été 2016, Paul & Joe promeut un américanisme clinquant où les couleurs choquent et les motifs en imposent. D’emblée l’allure Sonny Crockett est ravivée avec des smoking légèrement flare lavande portés avec des lunettes teintées. Nous est alors contée l’histoire d’un Miami des 80’s que nous avons rêvé devant notre écran de télévision ou vécu il y a maintenant trente ans. De ces vagues réminiscences émane une allure décontracté et spontanée où bien souvent le flare est requis. Cependant nous ne sommes en rien dans l’androgynie, la féminité est au coeur de la collection. Les couleurs sont ce que l’on qualifierai grossièrement féminines tout comme les matières.

Rien de discret. Par pur américanisme, Sophie Albou imagine un vestiaire littéralement clinquant et brillant. La soie habille les bombers, robes chemises et autres pantalons dans des tons rose poudré donnant une allure décontracté un brin sportive. Un halo de lumière envahit également le podium Paul & Joe Printemps-Été 2016 avec un ensemble de pièces argentées qu’il s’agisse de pantalons ou robes rebordées de sequins ou tout simplement les chaussures, bottines, tennis et neo-santiagues ultra brillantes. Ce n’est un secret pour personne, tout comme chez Kenzo, les imprimés et motifs ont la part belle chez Paul & Joe . Cette saison, les palmiers, les oiseaux et les fleurs tropicales dominent souvent diluées dans des coloris lavande, rose, azur. On retrouve ces motifs en alternance sur la large majorité des silhouettes. Les motifs sont portés de la tête aux pieds et on ose même les mélanger à des pièces argentées brillantes.

Crédit : ELLE

Ces silhouettes quelque peu étonnantes sont contrebalancées par la simplicité d’une blouse blanche dont le seul détail sera des micro perforations sur les épaules ou encore les pantalons flare portés taille basse. Le tour de force de Paul & Joe Printemps-Été 2016 c’est de parvenir à faire cohabiter tous ces motifs sur des couleurs pastels sans que cela ne vire à l’indigestion visuelle. Le rendu reste pétillant et sans excès. La juste balance Paul & Joe.

À lire aussi
Fashion Week de Paris : Yohji Yamamoto, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Vêtements, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Miu Miu, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Jacquemus, le défilé Printemps-Été 2016
À lire aussi
Fashion Week de Paris : Céline, le défilé Printemps-Été 2016
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Fashion Week de Paris : Paul & Joe, le défilé Printemps-Été 2016
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible