Fashion Week de Paris : Y Project Automne-Hiver 2015/2016

par
Y Project Automne-Hiver 2015/2016 à la Fashion Week de Paris

Y Project nous livre une collection forte, vestiaire d'une young adult néo grunge qui jongle entre les codes et les matières pour l'Automne-Hiver 2015/2016

En entrant dans la salle des fêtes de la mairie du 3ème, Nirvana fait une irruption soudaine dans nos tympans. Ce n'est pourtant pas la musique choisie pour la présentation de Y Project. Brutalement et sans concession, Glenn Martens nous plonge dans la froideur des années 90 avec une collection grunge sans l'être. L'air de crier un besoin de reconnaissance et une personnalité affirmée, la jeune adulte de Y Project pour l'Automne-Hiver 2015/2016 cache bien son jeu. Accumulées, lâches et de formes fortes, les pièces tentent de nous faire croire qu'elles ont atterri là par hasard. Or, à y regarder de plus près, nous sommes très loin de la simplicité. Les matières techniques se frottent aux plus nobles, sur les manteaux se répandent des mètres de laine et de cuir. Les coupes sont audacieuses, on remarque la construction de décolletés sur des pièces proches du corset apposées frontalement à de grand pantalons aux ceintures élastiques héritées du sportswear.

Fashion Week de Paris : Y Project Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week de Paris : Y Project Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week de Paris : Y Project Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week de Paris : Y Project Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week de Paris : Y Project Automne-Hiver 2015/2016 - photo

Alors que la plupart des créateurs comme Dior ou Balmain pour l'Automne-Hiver 2015/2016 réinventent les formes et les couleurs des 70's, chez Y-Project, il n'y en a que pour les 90's. Cheveux gras, look accumulés et doublement ceinturée, l'adulescente de Glenn Martens se sape souvent mais s’habille aussi. On la quitte en pantalon patte d’éléphant en velours sable associé à deux pulls superposés, on la retrouve plus tard en all over de laine d'une grande élégance. Côté matière c'est pareil, le créateur d'Y Project s'amuse de motifs Op-Art mais n'hésite pas à proposer un pantalon en laine à carreaux ou un grand manteau de cuir intemporel. Le luxe au final, c'est peut être de ne pas avoir à choisir.

Crédit : PR / Y Project