Fashion Week Haute Couture : Atelier Versace Automne-Hiver 2015/2016

par

Atelier Versace ouvre la Fashion Week Haute Couture Automne/Hiver 2015-16 à Paris ce 5 juillet 2015. Donatella Versace brouille les pistes et transforme la femme Versace en une jeune ingénue aux joues roses

La poésie s’invite sur le podium Atelier Versace Haute Couture Automne/Hiver 2015-16. Donatella Versace abandonne le temps d’une saison l’allure dominatrice typique de la maison et explore d’autres facettes de la personnalité de la femme Versace, une facette bien plus sensible. En effet, on se souvient la saison dernière d’une Natasha Poly ouvrant la marche, le pas assuré et le regard noir dans un smoking noir autoritaire, cette saison, c’est une Lara Stone douce et romantique qui a ouvert les festivités. Le mannequin a avancé vêtue d’une longue robe propice au mouvement dont la couleur lavande et les franges faisaient écho au décor. D’emblée, l’assemblée a été envahit d’un sentiment de légèreté et de bien être, sentiment exacerbé les fines mousselines et le jardin d’été servant de décor, créant une synesthésie des sens. Le parti pris de Donatella Versace est en tous point à contre courant de la dernière collection avec une palette de couleur définitivement printanière.

Les codes sont inversés avec un nuancier couvrant toutes les teintes pastels allant de la lavande à l’anis en passant par le rose poudré. La féminité dans tout ce qu’elle a de sacré et de pur est célébrée, les tissus sont légers et transparents lorsqu’ils ne sont pas détaillés de franges et autres froufrous. Ainsi, la collection Atelier Versace Haute Couture Automne/Hiver 2015-16 comprend uniquement des robes aussi longues que courtes dévoilant la poitrine et les jambes. Une mise à nue de la femme Versace que l’on tente de démystifier depuis tant d’années. L’effeuillage subtile se produit sous nos yeux jusqu’à atteindre l’essence de l’esthétique de la maison. La corps sera finement dissimulé sous des fleurs brodées ce qui n’empêchera pas la vue d’une poitrine ou d’une chute de reins.C’est une nouvelle manière d’aborder la sexualité qui s’exprime différemment cette saison sur le podium Atelier Versace Haute Couture Automne/Hiver 2015-16, de manière moins abrupte.

Fashion Week Haute Couture : Atelier Versace Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Atelier Versace Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Atelier Versace Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Atelier Versace Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Atelier Versace Automne-Hiver 2015/2016 - photo

Couronne de fleurs dans les cheveux, pommettes roses sur teint laiteux, on donnerait le bon Dieu sans confession aux héroïnes du défilé Atelier Versace Haute Couture Automne/Hiver 2015-16 de ce soir. Cependant, certains détails ne trompent pas et nous rappellent que quelque part sommeille encore la redoutable femme Versace, la fatale et charismatique que nous connaissons si bien. Les décolleté toujours plus profonds, les découpes audacieuses ainsi que les chaussures de saison - des bottines et sandales compensées en vinyle - servent à cet effet. Une fine dualité s’exprime sur les silhouettes des mannequins pas si innocentes à y regarder de plus près. C’est sur cette dualité que Donatella Versace s’amuse pour brouiller les pistes. Jeune fille en fleur ou séduisante sirène, la femme Atelier Versace Haute Couture Automne/Hiver 2015-16 ne nous laisse pas indifférents.

Source : Nowfashion