S'inscrire
tracking
Fashion Week Haute Couture

Fashion Week Haute Couture : Jean Paul Gaultier Automne-Hiver 2016/2017

Publié par
Eva Y.
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Le défilé Jean Paul Gaultier Haute Couture Automne-Hiver 2016/17 prend racine dans une forêt opulente, loin du tohu-bohu urbain. Fusionnant couture et nature, le créateur français signe une collection hautement réussie

Si le défilé Eli Saab Haute Couture rendait hommage au vieux New York, époque où la sophistication et l'ultra glamour étaient chéris, le défilé Jean Paul Gaultier Haute Couture prend ses quartiers dans une forêt aux mille couleurs, inspirant au calme et à la relaxation. Ici, il n'est pas question de jungle urbaine - bien que celle-ci ne soit pas totalement absente de cette collection - mais bien de jardins riches en couleurs et végétations. Ce serait au cours d'un voyage au Japon que l'enfant terrible de la mode aurait été frappé par la beauté des paysages, souhaitant ainsi la retranscrire au travers de pièces chaudes, solaires et généreuses. "J'ai vu des jardins magnifiques, des matériaux traités d'une façon très pure, ça m'a donné envie de verdure, de zen, de yoga presque, de respiration" confiait-il, avant d'expliquer que cette collection est avant tout un exil, une façon de fuir "toutes ces histoires politiques" et de revenir aux fondamentaux.

Crédit : Dominique Charriau
Crédit : Catwalking
Crédit : Catwalking

Explorant une palette de couleurs très dense, contrairement au défilé monochrome de Dior Haute Couture, vert forêt, émeraude, mordoré venaient réchauffer les looks des filles Gaultier, grimées en Démeter façon Couture. Les ensembles étaient ainsi tapissés d'imprimés boisés - les veines du bois étaient quasi omniprésentes - et faisaient écho aux gros bijoux en bois qui pendaient aux cous des filles, qui entouraient leurs poignets fluets ou qui finissaient leurs sandales à plateforme. Célébrant Mère Nature, les silhouettes JPG gardaient toute leur féminité, le corps dessiné par des tailleurs jupes épousant les formes et la taille ceinturée. Ode à la zénitude, les longues robes fleuries se jouaient d'une fluidité et d'une légèreté qui donnaient sens à la célèbre phrase de Baudelaire "Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté". Une vraie invitation au voyage !

Crédit : Dominique Charriau
Crédit : Dominique Charriau

Cuir, plume, mousseline, la collection Jean Paul Gaultier Haute Couture puisait son inspiration aussi bien dans la flore que dans la faune. En effet, impossible de ne pas évoquer la fourrure, qui faisait son apparition sur presque la totalité des looks. Manteau, col et même pantalon, elle se voulait toujours plus foisonnante. Si les têtes n'étaient pas couvertes d'une énorme capuche recouvrant tout l'ovale du visage - à la manière d'une auréole - des drealocks enroulées en chignon trônaient sur le haut de la tête des mannequins. Une coiffure ethnique qui se couplait sublimement aux fards à paupières travaillés dans des couleurs chaudes et les lipsticks sombres et shinny. Enfin, Jean Paul Gautlier s'est amusé à composer ses silhouettes hybrides en conjuguant la robe sirène bustier, à des vestes très urbaines. Perfecto, parka, duffle coat, bomber venaient ainsi décaler cette pièce sophistiquée. Magistrale, la beauté atypique d'Anna Cleveland, glissée dans une gigantesque pièce argent, a clôturé le défilé Jean Paul Gaultier Haute Couture en beauté.

À lire aussi
Fashion Week Haute Couture : Alexandre Vauthier Automne-Hiver 2016/2017
À lire aussi
Fashion Week Haute Couture : Alexis Mabille Automne-Hiver 2016/2017
À lire aussi
Fashion Week Haute Couture : Julien Fournié Automne-Hiver 2016/2017
À lire aussi
Fendi Legends & Fairy Tales, le défilé anniversaire 90 ans à Rome
À lire aussi
Fashion Week Haute Couture : Chanel Automne-Hiver 2016/2017
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Fashion Week Haute Couture : Jean Paul Gaultier Automne-Hiver 2016/2017
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible