Fashion Week Haute Couture : Zuhair Murad, Automne-Hiver 2015/2016

par

Une comète interstellaire est venue illuminer le Palais de Tokyo hier midi. Signée Zuhair Murad, elle nous embarquait pour une douce balade parmi les astres

Alors que Busardi explorait la nuit et ses mystères à travers sa collection Automne-Hiver 2015/2016, Zuhair Murad nous faisait monter au firmament. Le temps d'un instant, le célèbre couturier libanais Zuhair Murad nous a fait passer de la terre au ciel tout en délicatesse. Kristen Stewart, Taylor Swift, Beyoncé... elles font toutes la queue pour avoir le privilège de porter ses créations. Et pour cause. Connu pour ses lignes de robes de mariées renversantes et pour avoir habillé un nombre considérable de Miss France, Zuhair Murad fascine et charme les femmes du monde à chaque coup de ciseaux. Hier, lors de la Fashion Week à Paris, c'est une véritable pluie d'étoiles qui dégringolait du toit du Palais de Tokyo. D'elles, se révélaient quelques mannequins angéliques parées de robes somptueuses dignes des plus beaux contes de fées. Un tourbillon féerique, qui voyait se succéder les robes près-du-corps transparentes parsemées de strass et les robes courtes en velours ornées de joyaux, remplissait nos yeux écarquillés d'un millier d'étoiles filantes. Lumière sur la collection Automne-Hiver 2015/2016 de Zuhair Murad...

Fashion Week Haute Couture : Zuhair Murad, Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Zuhair Murad, Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Zuhair Murad, Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Zuhair Murad, Automne-Hiver 2015/2016 - photo
Fashion Week Haute Couture : Zuhair Murad, Automne-Hiver 2015/2016 - photo

C'est toute la sensualité de la femme qui se révélait hier lors du défilé Automne-Hiver 2015/2016 de Zuhair Murad, qui en ce sens faisait écho à la collection Automne-Hiver 2015/2016 de Bouchra Jarrar présentée la veille. Cette femme, synonyme de glamour, de volupté et de finesse, s'appropriait les matières nobles que sont la tulle de soie, la crêpe Georgette, la crêpe de soie, l'organza, le velours et nous apparaissait aussi mystique et fascinante que l'aurore boréale. Divine, aérienne et scintillante, elle s'habillait d'une pléiade de robes tantôt fendues tantôt drapées, de bodies et jumpsuits transparents aux décolletés vertigineux et de capes imposantes et interminables flottant derrière elles. Plongés en plein cosmos, nous voyions filer des constellations de broderies, de paillettes et de cristal, et nous imprégnions des plus belles nuances de la galaxie, de ses clairs à ses crépuscules en passant par ses obscurs. Une explosion flamboyante de pourpre, de noir, de grenat, de gris, et d'argent nous faisait oublier la notion d'apesanteur avec poésie et douceur, et nous ouvrait à une toute autre dimension : celle de la Couture, la plus raffinée qu'il soit. Pour en savoir plus sur le travail du créateur Zuhair Murad, c'est ici.