First Warning System, un soutien-gorge qui dépiste le cancer du sein

par

Un soutien-gorge pour dépister le cancer du sein ? C'est la nouveauté de First Warning System qui pourrait bien révolutionner la médecine pour traiter cette maladie qui touche une femme sur huit

Si investir dans un iPhone plaqué or Gold & Co London est tout à fait inutile, c'est tout autre chose pour la nouveauté lingerie de First Warning System à 1000$. La compagnie a créé le premier soutien-gorge capable de dépister le cancer du sein. L'appareil à ultrason ressemble à un soutien-gorge de sport, mais est équipé de mini-capteurs reliés à un logiciel sur ordinateur, décelant le moindre changement de température mammaire, pouvant être lié à une tumeur. Pour celle qui doute encore de l'efficacité du soutien-gorge à ultrason contre le cancer du sein, il faut savoir que cette nouvelle technologie a été testée 3 fois en clinique et a donné des résultats étonnants. Comparée à l'imagerie traditionnelle, le soutien-gorge contre le cancer peut déceler des anomalies mammaires jusqu'à six ans plus tôt.

Alors, on vous confesse que le soutien-gorge à ultrasons pour dépister le cancer du sein n'est pas aussi glam que la lingerie Etam Automne 2012. Cependant, pour certaines qui investissent des milles et des cents dans de la lingerie fine, pourquoi ne pas faire une pierre deux coups en prévenant un éventuel cancer du sein, touchant une femme sur huit. La nouvelle technologie pour dépister le cancer du sein attend d'être validée par la FDA, mais prévoit déjà de sortir en Europe courant 2013 et aux Etats-Unis en 2014. Cela révolutionnera surement la façon de traiter le cancer du sein, alors merci First Warning System. Et vous, qu'en pensez-vous ?

First Warning System, un soutien-gorge qui dépiste le cancer du sein - photo
First Warning System, un soutien-gorge qui dépiste le cancer du sein - photo