Flippant et pourtant vrai, la syphilis est de retour (alors protégez-vous)

par

Un retour en force très inquiétant. 

Après avoir fait des ravages au XIXe siècle puis avoir presque disparu à partir du milieu du XXe, la syphilis fait un retour en force particulièrement inquiétant. Depuis les années 2000, jamais la bactérie n'avait autant été contractée en Europe, faisant même aujourd'hui plus de victimes que le VIH, comme l'indique un récent rapport du Centre européen du prévention et de contrôle des maladies publié le 12 juillet dernier. Ces dix dernières années, le nombre de cas de syphilis recensés a grimpé en flèche, atteignant même les 33 000 en 2017. Plusieurs pays de l'UE sont particulièrement touchés par l'IST, notamment l'Islande, le Royaume-Uni, l'Allemagne ou encore l'Irlande. En France, le nombre de cas a quasiment triplé entre 2007 et 2017.

préservatif,sexe,contraception
La syphilis fait (hélas) son grand retour en Europe

Les premières victimes de l'infection bactérienne sont les hommes qui ont des relations homosexuelles (ils représentent 2/3 des cas comptabilisés). Elle fait également davantage de victimes chez les 25-34 ans. « L'augmentation des infections à la syphilis que nous constatons en Europe, ainsi que d'autres pays du monde, est le résultat de plusieurs facteurs tels que les relations sexuelles sans préservatif et les multiples partenaires sexuels » a précisé Andrew Amato-Gauci, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, rappelant que « pour inverser cette tendance, nous devons encourager les gens à utiliser les préservatifs de manière cohérente avec les nouveaux partenaires et les partenaires occasionnels. Des tests réguliers de dépistage de la syphilis et d'autres infections sexuellement transmissibles devraient également être réalisés, en particulier s'il existe un risque d'infection ».

pénis,feuille
Le seul moyen de ne pas contracter la syphilis est de ne pas faire l'impasse sur le préservatif

Rappelons que bien qu'obligatoire, le port du préservatif ne peut pas éviter à 100% le risque d'attraper la syphilis, se transmettant également en cas de contacts directs (comme la bise, si des plaies ont touché les lèvres) ou de sexe oral. Et bien qu'elle puisse être traitée et soignée avec des antibio, si elle n'est pas dépistée à tant, elle peut entraîner de graves complications, comme des problèmes cardiaques, la formation de petites verrues sur les parties génitales, l'anus et la bouche ou encore des troubles neurologiques importants, allant jusqu'à la démence. Sans compter que la syphilis augmente les risques de contracter le VIH. Alors, on ne le répètera jamais assez : protégez-vous !

Source : Shoko - Crédit : Pixabay, Walt Disney Television