Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence

par

On les adorait dans les années 2000, mais ces fringues sont aujourd'hui carrément honteuses

Quand on voit les adolescentes d'aujourd'hui, on se dit qu'on a vraiment grandi à une époque difficile - et qu'on n'est clairement pas parties avec les mêmes chances dans la vie. Non, ce n'est pas seulement une question de technologies (les forfaits Internet 50h et les SMS limités, ça craignait grave, mais on kiffait notre téléphone à clapet et discuter avec nos potes sur MSN) : c'est aussi une question de style vestimentaire. Alors que les millennials ont accès à ce qui se fait de mieux en matière de mode (combis, slims, perf'...), nous autre nées dans les 80's et 90's avons connu le passage à vide vestimentaire des années 2000. Non, les stars ne sont pas les seules à avoir souffert de cette décennie sur le tapis rouge : petite rétrospective des fringues douteuses qu'on portait toutes quand on avait 14 ans.

Les tops bustier

Rien à voir avec la petite robe bustier dont le potentiel mode est indéniable, non ! Il s'agit bien de ce top sans bretelles en coton voire en viscose (le pire !) qu'on portait comme bandeau et qu'on craignait forcément de se faire tirer par les garçons à la récré.

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Le taille basse

Pantalon ou jupe, c'est le même combat : le taille basse faisait loi dans les années 2000 et la tendance a donné vie aux looks les plus discutables, avec hanches qui dépassent (et encore, on ne parle pas du string ou du V bien voyant).

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
La ceinture fantaisie

Dans les années 2000, la ceinture était sans doute l'un de nos accessoires mode préférés ! Quand certaines ne juraient que par la ceinture à clous, d'autres portaient ceintures tressées et chaînes à breloques bien bas sur les hanches pour habiller leur tunique. Non. C'est un non.

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Le soutif à bretelles transparentes

On le sait aujourd'hui : rien de tel qu'un soutien-gorge bustier, des coques en silicone voire des pastille de tétons pour pouvoir porter un haut dénudé sans apercevoir notre soutif. Mais à l'époque, rien de tout ça n'existait, et les fameuses bretelles transparentes étaient notre seule option. Sous un débardeur ou mieux, un bustier, on en usait et abusait !

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
La coupe bootcut

Alors que les 70's ont connu le formidable pantalon flare et que la décennie 2010 a hissé le slim au rang d'iconique, les années 1990-2000 se sont cherchées en matière de coupe. Résultat, on portait toutes des pattes d'eph pas vraiment évasés, qui traînaient toujours par terre et finissaient toujours par se trouer - et on trouvait ça cool, en plus.

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Les bottes

Avouons-le, les bottes des années 2000 n'avaient rien à voir avec les modèles d'aujourd'hui. Majoritairement plates, elles coupaient la jambe au niveau du mollet, ce qui ne flattaient pas vraiment la silhouette. Mais le pire en la matière était sans doute les bottes en daim souples qui s'affaissaient sur le tibia et donnaient une allure de pirate pas franchement glam.

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Le dos nu

Disparu de la circulation peu de temps après sa consécration, le dos nu était sans doute LE top sexy de notre penderie, celui qui dévoilait nos épaules et nos formes par la même occasion - parce que forcément, il se portait moulant et dévoilait quelques centimètres de peau (la faute au taille basse).

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Le pantacourt

Aujourd'hui, il n'y a décidément que dans le domaine sportif que le pantacourt est encore autorisé. Alors qu'à l'époque, c'était presque un basique de notre garde-robe - pourvu qu'il ne revienne jamais.

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Le mini sac à main

Différent des micro sacs qui font la mode d'aujourd'hui, ceux qu'on avait lorsqu'on était ados se portaient au bras à l'aide d'une petite anse. On n'arrive pas bien à identifier ce qui cloche avec eux, mais leur allure a définitivement quelque chose de ringard qui ne nous rend vraiment, vraiment pas nostalgiques.

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
La tunique

Si les tops d'aujourd'hui ont la fâcheuse tendance d'être toujours trop courts, ceux de notre adolescence était constamment trop longs, tombant souvent au niveau des hanches, comme les fameuses tuniques. En 2017, les tops qui nous arrivent aux fesses sont soit des robes, soit des tops oversized, mais surtout pas des tuniques portées avec une ceinture sur les hanches !

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Les t-shirts superposés

C'était la mode de l'époque : superposer les t-shirts et débardeurs pour créer un contraste de couleurs. Qui fait encore ça aujourd'hui, à part pour opacifier une blouse transparente ?

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Les chaussures (trop) pointues

Une paire de chaussures pointues, c'est chic et c'est stylé, sauf celles des années 2000, qui semblaient s'étirer jusqu'à l'infini. Pourquoi une telle pointe ? Juste, pourquoi ?

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Le bandana sur la tête

OK, on faisait ça principalement quand on avait des poux, mais on le faisait aussi juste pour le kiff, parce qu'on trouvait ça stylé. Nouer un bandana sur nos cheveux, avec la petite pointe qui pendouille derrière. Heureusement, depuis, on a appris à l'enrouler et ça rend plus joli en headband !

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Les Converse ultra montantes

Converse montantes, oui. Converse montantes jusqu'au tibia, non ! Il fut un temps, voilà un modèle de Chuck Taylor qui cartonnait... pour ça faire ça, c'est Dr. Martens ou rien !

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo
Les petites lunettes (de vue)

Avant que la mode ne soit aux grosses montures rectangulaires ou rondes, les lunettes de vue étaient de petits ovales cerclés de métal (ou parfois des verres carrément nus). Franchement, on s'est foutu de la gueule des lunettes de Harry Potter, mais celles-ci étaient bien pires.

Pantacourt, tuniques... Ces fringues douteuses qui ont fait notre adolescence - photo

Et vous, quelles fringues douteuses de votre adolescence ajouteriez-vous à notre liste ?

Source : Shoko - Crédit : Getty Images