Givenchy printemps-été 2015 à la Fashion Week de Paris

par

Givenchy printemps-été 2015 ramène à l’époque médiévale cette saison. Faisant part de ses origines esthétiques gothique, Riccardo Tisci imagine une collection ténébreuse et charismatique

Le noir était la couleur locale dimanche soir chez Givenchy printemps-été 2015. Tant chez les invités sur le front row de qualité que sur le podium. De Clothilde Coureau à Ciara en passant par KimYe au défilé Givenchy, tous s’étaient passés le mot. Rassemblée sous les hauteurs du Lycée Carnot, la foule était venue admirer la nouvelle collection imaginée par Riccardo Tisci. Le designer revient à ses origines ancrées dans une mode ténébreuse, chose qui n’était pas arrivée depuis le défilé Givenchy automne-hiver 2013-14 en mars 2012. Du noir, du blanc, du marron, c’est tout ce dont a besoin Riccardo Tisci pour construire sa collection Givenchy printemps-été 2015. De ce trio, le noir ressort dominateur. En effet, le noir prend d’emblée le dessus sur l’ensemble de la collection. C’est donc sur un trio de robes noires que s’ouvre le défilé. Les visages sont creusés et frangés, l’air grave et la sagesse des robes contraste avec les découpes et lacets présents au niveau de la poitrine ainsi que sur les cuissardes, interminables en cuir.

Le cuir prend alors un place importante dans cette collection estivale, sur les cuissardes, pantalons taille haute et sur les détails des vestes. Combinés aux fines blouses et robes transparentes ces cuirs forment une silhouette inspirée de l’ère médiévale, du style gothique plus précisément. Loin d’être austère, le style gothique proposé chez Givenchy printemps-été 2015 est charismatique et sexy. Les décolletés carrés gagnent en envergure par les corsets intégrés, les cuissardes allongent la jambe à découvert. Nous sommes loin de l’esprit festif de Jean-Paul Gaultier de la veille. La vague médiévale prend fin cependant et la modernité trouve son chemin sur le podium. Dès lors, les décolletés autrefois carrés se creusent en V tandis que des motifs plus graphiques entrent en scène. Riccardo Tisci ressuscite les rayures du printemps-été 2013.

Plus d'actu sur Fashion week Paris SS 2015Mugler Printemps-été 2015 à la Fashion Week de ParisStella McCartney printemps-été 2015 à la Fashion Week de ParisGiambattista Valli printemps-été 2015 à la Fashion Week de ParisTex Saverio printemps-été 2015 à la Fashion Week de Paris

Givenchy printemps-été 2015 à la Fashion Week de Paris - photo
Givenchy printemps-été 2015 à la Fashion Week de Paris - photo
Givenchy printemps-été 2015 à la Fashion Week de Paris - photo
Givenchy printemps-été 2015 à la Fashion Week de Paris - photo
Givenchy printemps-été 2015 à la Fashion Week de Paris - photo

La seule constante demeure les proportions de la silhouette centrée sur la jambe. En effet, la taille reste haute pour rallonger les jambes habillées de cuissardes. Il en ressort l’image d’une femme au charisme vibratoire et intimidant représentée par les muses de Tisci : Natasha Poly, Jamie Bochert, Joan Smalls ou encore Mariacarla Boscono. Cette notion de force est atténuée par le blanc qui prend ses marques peu à peu. On observe même une nuance de rose sur une petite robe à volumes portée par Julia Nobis. C’est sur une silhouette en noir et blanc que se clôt cette curieuse marche Givenchy printemps-été 2015.

Source : Style, Vogue - Crédit : FatallFashion