Good Girls Gone Bald, le compte Insta qui met à l'honneur les meufs aux crânes rasés

par

Un compte Instagram qui entend redéfinir les normes de la féminité, en célébrant celle des femmes aux crânes rasés. 

Un homme au crâne chauve peut parfaitement devenir un sex-symbol. Un crâne rasé chez une femme sera plutôt associé à la maladie, à un caprice capillaire voire même à une folie passagère (pas sûre que la tondeuse dans les mains d'un Justin Timberlake aurait fait aussi scandale que dans celles de Britney...). Pourquoi ? Parce que porter les cheveux longs fait partie d'une des nombreuses injonctions à la féminité. C'est à ces normes sexistes que Béatrice Fatier et Inès Perrot comptent bien s'attaquer, à la tête du compte Instagram Good Girls Gone Bald, un espace où la beauté des femmes chauves est célébré.

Inspirée par le mouvement anglais The Baldie Revolution, Béatrice Fatier décide de créer cet espace de partage et de discussion autour des crânes rasés, après avoir elle-même décidé de sauter le pas et avoir cherché en vain un endroit où partager son expérience et échanger avec des femmes qui lui ressemblent : « J'ai rasé ma tête un soir d'octobre 2017 par épuisement de la charge monétaire, sociale et mentale que mes cheveux me faisaient subir, explique t-elle sur son compte Instagram. Je ne savais plus les apprécier à leur juste valeur, j'ai alors rasé ce qui représentait pour moi le symbole de ma féminité ! Perdue par cette remise à 0 de mon statut capillaire, j'ai cherché en vain du réconfort auprès de femmes rasées. 1 an après, pour pallier au manque de représentation que j'ai ressenti, j'ai décidé de créer cette page pour recueillir les témoignages de femmes rasées, comme moi ».

A chaque post, son histoire. Et derrière cette histoire, une femme qui a décidé de changer de look pour se réappoprier son identité, en finir avec les galères de veuchs, reprendre le pouvoir sur ses cheveux, mais aussi celles qui n'ont pas choisi leur crâne chauve, comme les femmes atteintes d'un cancer ou de maladies auto-immunes comme l'alopécie. Un mouvement inclusif qui fait donc écho à la démarche bienveillante du Self Love, qui encourage chacun.e à s'accepter et s'aimer tel.le qu'il/elle est. « En rasant mon crâne, j'ai appris à m'aimer telle que j'étais, à me rendre compte de mes qualités, mais aussi de mes défauts » confie la co-fondatrice Inès Perrot à la rédaction de RTL. « Cela a aussi été le grand départ vers la destination du Self Love, pavée de moments de doutes, de mises à nu et de sorties de ma zone de confort ».

Plus qu'un choix capillaire, le crâne rasé est aujourd'hui un acte politique et militant, un moyen de redéfinir son identité en tant que femme, en marge des codes sexistes qui pèsent sur la beauté « normée » des femmes. Alors, si toi aussi, tu souhaites sauter le pas, t'inspirer, te renseigner, partager ton expérience ou dire aux Baldies à quel point elles sont belles, rendez-vous sur le compte Insta Good Girls Gone Bald !

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @Ahmed Carter