Grâce à cette règle toute simple, tu peux dire adieu au burn-out et c'est scientifiquement prouvé

par

Une règle toute simple pour éviter le gros craquage. 

Si le bure-out, ce terme désignant l'anxiété liée à l'ennui au travail, a récemment fait son entrée dans le dictionnaire, le burn-out continue hélas de faire de nombreuses victimes. Les heures passées au boulot s'allongent, les nuits récupératrices rétrécissent et la fatigue psychologique s'accumule jusqu'au point de non retour où l'on craque. Pour éviter d'en arriver là, deux scientifiques ont mis au point une méthode efficace basée sur une bonne répartition du travail et du temps de repos. Il s'agit de la règle des 42%, que l'on doit aux deux jumelles Emily et Amelia Nagoski, auteures du livre "Burn out : le secret de la résolution du stress".

via GIPHY

Concrètement, les deux scientifiques, qui ont toutes deux déjà été confrontées au burn-out, expliquent qu'il est nécessaire de se détendre au moins 42% du temps total d'une journée, un ratio qui représente 10 heures de repos sur 24 heures. En effet, selon elles, c'est le minimum dont le cerveau et le corps ont besoin pour recharger les batteries et faire fonctionner correctement notre système immunitaire. Pour ce faire, les deux soeurs ont détaillé la journée idéale pour échapper au burn-out. Celle-ci doit comporter 8 bonnes heures de sommeil, 30 minutes d'activité physique (qui sont considérées comme du "repos" car elles permettent de décompresser), 30 minutes consacrées à la nourriture (donc se nourrir, faire des courses ou préparer un repas. Attention, manger en bossant ou en regardant la télé ne compte pas, il faut que le cerveau se relâche réellement et ne soit pas vraiment stimulé). Enfin, la journée type idéale compte également 30 minutes d'activités variées (chiller sur Netflix, lire, jouer de la musique) et 30 autres de conversation avec une personne proche (sa coloc, son mec/sa meuf, des potes).

Et voilà, en suivant cette règle, tu devrais prévenir le burn-out et garder la tête hors de l'eau ! Ça vaut bien le coup d'essayer, non ?

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @Kinga Cichewicz