Gucci printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan

par

Gucci printemps-été 2015 débute la Fashion Week de Milan. Frida Giannini présente sur le podium Gucci une collection au goût du passé car ancrée dans les 70’s. Un retour en arrière mais également de saison

On entre en plein dans la semaine de la mode milanaise avec le défilé Gucci printemps-été 2015 ce 17 septembre 2014. Frida Giannini nous emmène du côté des 70’s. Après avoir revisité les folles 20's et les psychédéliques 60’s respectivement pour les printemps-été 2012 puis 2013, la créatrice s’attaque à la décennie éclectique. Toutefois, elle s’éloigne de l’esprit flower power notamment vu chez House of Holland printemps-été 2015 et se focalise sur le chic de ces années là. Un choix qui ne nous étonne guère pour Gucci maison du chic et du sophistiqué. Ainsi, les silhouettes se profilent sous un schéma répétitif de la maison avec des ensembles vestes boutonnées et jupe, des trenchs et robes courtes cintrées à la taille. Toutefois au lieu des habituels cuir et soie, Gucci privilégie des matières connotées 70’s, du daim, du veau velours et même du jean. En effet, La toile de denim envahit le podium Gucci printemps-été 2015 principalement sous la forme de neo-culottes - car rallongées – portées sous une blouse en daim ou alors une veste en jean pour un total look assumé. D’ailleurs, la culotte – en jean ou en daim - remplace volontiers le pantalon dans cette collection Gucci printemps-été 2015. Elle se porte taille basse et avec des talons afin de rééquilibrer la jambe.

Toujours dans l’optique d’un revival 70’s, Frida Giannini garnit ses robes légèrement décolletés de motifs toujours dans sa palette de couleurs chaude. Est-ce ce dont nous avons besoin cependant ? La décennie est un thème récurrent chez la maison italienne et Frida Giannini semble en avoir exploré tous les fonds durant la Fashion Week de Milan. Pourtant, le début de la collection nous laissait imaginer un été plus moderne avec des silhouettes pures composées de blanc et accessoirisées de camel et de python. Une entrée en matière moderne contrastant avec le reste du défilé. Cependant Frida Giannini n’est pas à un paradoxe près. La fourrure en été elle n’a pas peur et en fait même un élément récurrent de la collection Gucci printemps-été 2015. Il peut s’agit dans la plupart des cas de vestes recouvertes d’une flamboyante fourrure à poils longs portées au dessus des robes à motifs. Les robes et blouses aux couleurs chaudes et naturelles se composent de jean, de cuir et même de daim atteignant parfois une longueur absurde pour l’été d’autant plus qu’aucune place n’est laissée à la peau dissimulée sous de longues bottes en daim.

Plus d'actu sur Fashion Week de MilanGucci Automne-Hiver 2014/2015 à la Fashion Week de MilanMary Katrantzou printemps-été 2015 à la Fashion Week de LondresTemperley London printemps-été 2015 à la Fashion Week de LondresRichard Nicoll printemps-été 2015 à la Fashion Week de Londres

Gucci printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Gucci printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Gucci printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Gucci printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo
Gucci printemps-été 2015 à la Fashion Week de Milan - photo

Ces silhouettes nous font presque oublier qu’il s’agit d’une collection d’été et non d’hiver. Frida Giannini ne renonce pas pour autant à certains éléments inscrits dans l’ADN Gucci à commencer par le chic. Le chic dans Gucci réside dans les détails qu’il s’agissent d’un foulard noué autour du cou, une robe recouvrant l’extrémité des bottes ou d’une veste parfaitement boutonnée. Fan de cuir et de peau animale, Frida Giannini use la fourrure donc mais également du cuir et du python principalement sur les accessoires. Quelques détails qui nous rassurent quant à la direction que prend Gucci. Toutefois cette collection nous laissera un goût doux-amer car bien qu’agréable à l’oeil dénuée de nouveauté.

Source : Nowfashion, FatallFashion - Crédit : FatallFashion