S'inscrire
tracking
Halloween 2017

Halloween 2017 : Ces scènes de films tellement flippantes qu'on a fait des cauchemars pendant des semaines 

Publié par
Eva Y.
, le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

A quelques jours de la soirée de Halloween, quelques impératifs s'imposent. Et c'est le rayon du cinéma d'épouvante qu'on a prévu de dévaliser. Frissons garantis !

La vingtaine passée, on n'est pas peu fières. On est enfin autonomes pour remplir notre déclaration d'impôts comme des grandes, on peut organiser des trips à l'autre bout du monde de A à Z et on sait à peu près tenir nos comptes (on a dit à peu près). Mais, parfois, on se dégonfle. Là, plus de responsabilités qui tiennent, le courage envolé et notre maturité rangée au placard. Le constat est d'ailleurs sans appel lorsque nous nous surprenons à nous égosiller devant un bon vieux film d'épouvante : nous n'avons plus aucune crédibilité. Heureusement, la soirée d'Halloween est l'occasion rêvée pour retrouver notre innocence et ces minauderies de gamine sans culpabiliser. Allez, un plaid bien douillet, des bonbons à foison et des scènes de cinéma d'anthologie hyper scarry et on y est: à nous le grand frisson ! 

La séance d'exorcisme de Regan dans L'Exorciste

Le film culte de William Friedkin, sorti en 1973, a beau s'être pris plus de 40 ans dans la tronche, il reste LA référence par excellence du cinéma d'épouvante. Certes, L'Exorciste a vieilli, les effets spéciaux ne dupent personne et certaines scènes prêtent parfois à sourire. Mais on vous assure, on ne fait pas les malignes bien longtemps ! 

La scène dans l'escalier dans The Grudge

Une maison hantée, des personnages poursuivis par une malédiction, des fantômes vengeurs, il n'en faut pas plus pour nous faire claquer des dents. Si la tension est à son comble tout le long du fil, menée notamment par les flashbacks et les gémissements qui nous ont probablement toutes traumatisées à vie, l'une des scènes les plus flippantes reste celle qui se passe dans l'escalier quand la créature maléfique aux longs cheveux noirs filasses descend les marches sur le ventre, les membres craquelants. 

La scène de cache-cache dans The Conjuring 

Quelques minutes d'un suspense insoutenable, ponctuées par des "clap clap" et des rires à faire froid dans le dos, cette scène de The Conjuring joue avec nos nerfs avec brio !

La scène finale dans Rosemary's Baby

Pas besoin de sang qui gicle, de cervelle qui explose et de corps déchiquetés pour nous faire perdre nos moyens. Ça, Roman Polanski l'a bien compris en mêlant suspense, paranoïa, délires, messes noires et faux-semblant. La fin magistrale du film suggère l'indicible, sans le montrer, grâce à l'incroyable jeu de Mia Farrow. 

La scène de l'accouchement dans Sheitan

Tout dans ce film porté par Vincent Cassel est dérangeant. Des rapprochements malaisants, des personnages fucked up, une maison lugubre chelou au possible, bref, dès les premières minutes, Sheitan donne le ton. Et nous ne sommes sûrement pas au bout de nos peines, avec pour point culminant, l'une des scènes finales où l'on voit l'alter ego féminin de Vincent Cassel accoucher sur place. Horrible. 

La scène où Danny rencontre les jumelles dans Shining 

Une des visions les plus traumatisantes de notre enfance et pourtant, elle ne repose sur pas grand chose. Mais c'est justement là tout le génie de Shining et son réalisateur Kubrick. Quand les jumelles font leur apparition et demandent au petit Danny de venir jouer avec elles, on ne peut pas faire plus angoissant !

La scène finale dans Psychose

Alfred Hitchcock a frappé fort avec son film culte Psychose et une scène finale qui nous a probablement toute marquées à vie. Les moyens techniques n'étaient clairement pas les mêmes que ceux dont nous disposons aujourd'hui, mais question tension et justesse des acteurs, Hitchcock reste le maître en la matière. 

Les crises de délire de Carole dans Répulsion

Carole est une jeune femme dérangée, visiblement en proie à de nombreuses angoisses, notamment vis-à-vis des hommes, du moins, c'est comme-ça que le personnage joué par Catherine Deneuve est présenté au début du film. Puis, on s'aperçoit vite que la jeune femme, très séduisante, est en réalité complètement terrifiée par l'Autre, surtout l'altérité masculine et est sujette à de gros délires paranoïaques. Silence pesant, plafonds qui craquellent, mains qui surgissent des murs pour saisir Carole, objet de désir des hommes, Polanski a tout bon. Et nous, on frissonne encore et toujours. 

Envie d'une bonne dose de terreur pour votre soirée de Halloween ? Vous savez ce qu'il vous faut pour vous tenir en haleine... des semaines et des semaines entières !

À lire aussi
Les meilleures soirées d'Halloween dans les séries (et les idées qu'on y pique)
À lire aussi
11 idées terrifiantes pour réaliser un buffet d'Halloween vraiment gore
À lire aussi
Les meilleures destinations pour fêter Halloween 
À lire aussi
Les 9 lieux hantés les plus glauques du monde 
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Halloween 2017 : Ces scènes de films tellement flippantes qu'on a fait des cauchemars pendant des semaines 
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible