Harry Potter : T'es en rade de conseil amoureux ? On a rencontré le cast et ils en ont pour toi (EXCLU)

par

Tous les ans, il y UN event que les fans d'Harry Potter ne manqueraient pour rien au monde : la Welcome To The Magic School Convention. Au programme, une rencontre avec les acteurs de la saga. 

Accio Casting ! Bon, d'accord, elle était facile celle-ci. Mais en même temps, qui n'a jamais rêvé de rencontre le casting (ou du moins une partie) d'Harry Potter au moins une fois dans sa vie ? On ne va pas se mentir : il y a dix ans, on aurait tout donné (jusqu'à notre hamster adoré) pour passer ne serait-ce qu'une heure avec Tom Jédusor (oui, même lui). Ca tombe bien, Christian Coulson (l'acteur qui l'incarne) était de passage à Paris la semaine dernière pour rencontrer les fans de la saga. Et le plus beau, c'est qu'il n'est pas venu seul : Harry Melling (Dudley), Devon Murray (Seamus), Jessie Cave (Lavande) et Stanislav Ianevski (Krum) étaient aussi de la partie. Tous étaient invités par People Con et le temps d'un week end, ils ont partagé avec nous leurs meilleurs souvenirs de tournage et pour certains, quelques tips de dating. Parce que, pourquoi pas ? 

TOURNAGE, SOUVENIRS & ANECDOTES

Mine de rien, Harry a pris quelques rides - et nous aussi, en passant. Tenez-vous bien, Harry Potter à l'école des Sorciers est sorti en 2001 (soit à l'époque où on avait des appareils dentaires et plus de peluches que d'oreillers). Mais ce qui est fantastique, c'est que même 17 ans plus tard, le casting a encore (et toujours) quelques petites anecdotes à partager. Par exemples, vous serez ravies d'apprendre que dans le troisième film, quand la tante Marge s'invite à dîner chez les Dursley, la scène a été... épique à tourner. Pourquoi ? Tout simplement parce que Richard Griffiths (Vernon Dursley) a eu l'excellente idée de planquer une machine à pets dans le costume gonflable de cette pauvre Tante Marge. Charmant, on sait. Mais quand on y pense, on comprend qu'Harry Melling ait eu du mal à garder son sérieux. 

En ce qui concerne Christian Coulson (Tom Jédusor), les souvenirs sont un peu plus flous - en même temps, La Chambre des Secrets remonte un peu...! Saviez-vous que la scène finale avec le Basilic avait demandé HUIT SEMAINES de tournage ? Non ? Eh bien, on vous l'apprend. Pendant huit semaines, les acteurs (Daniel Radcliffe, Bonnie Wright et X) on répété cette même scène encore et encore pour qu'elle devienne ce qu'elle est aujourd'hui. On en aurait presque le vertige. Mais au moins, Christian Coulson aura eu tout le temps nécessaire pour apprendre à se servir d'un ipod. Enfin, selon lui !

De son côté, Devon Murray (Seamus) se souvient plutôt bien de son casting. En fait, quand il s'est retrouvé devant Daniel Radcliffe, l'équipe du film l'a présenté en tant qu'Harry. Et puisque Devon n'avait aucune idée de qui était Harry Potter, puisqu'il n'avait pas lu les livres, tout ce qu'il a trouvé à répondre c'est "Salut, Harry". Evidemment, cette simple gaffe a provoqué un fou rire général : "Je suis sûr que c'est pour ça que j'ai eu le rôle !", s'est exclamé Devon Murray. "Parce que je suis aussi gaffeur que Seamus". Hypothèse recevable mais, on ne le saura jamais ! 

SEAMUS ET DUDLEY, DEUX PERSONNAGES  SOUS ESTIMES

Parce qu'on a grandi avec Harry Potter et parce que dans nos yeux d'enfants naïves, il n'y avait que le trio, on n'a pas nécessairement pris le temps de s'attarder sur les autres personnages - quoique, depuis qu'on a vu que Neville s'était clairement amélioré, on a pris le temps de l'analyser. Mais ceux que l'on oublie, ceux qui sont dans tous les films (ou presque), ce sont Seamus et Dudley. L'un était le mec le plus maladroit de la Terre (ce qui est clairement décomplexant pour toutes les meufs gaffeuses) tandis que l'autre était... détestable - ou presque

Quand on a rencontre Devon Murray, on n'a pas résisté à l'envie de lui demander ce qu'il aurait voulu changer dans l'histoire de son personnage. Et sa réponse est sans appel : "UNE PETITE AMIE !", a t-il crié. C'est vrai qu'à ce niveau là, Seamus n'a pas vraiment été gâté. Mais du coup, avec qui aurait-il vu son personnage ? Pas Hermione, évidemment. Nous, on aurait parié sur Luna mais comme il nous le fera remarquer plus tard, "Luna et Neville étaient déjà embarqués dans quelque chose, même si Seamus aurait aimé son côté bizarre". Certes. Il marque un point. Alors il a pris le temps de réfléchir  :"Lavande", finira t-il par répondre. "Il est allé au bal avec Lavande ! Il a dansé avec elle !". Et c'était déjà un bon début...!

De son côté, Harry Melling a énormément appris en jouant Dudley. D'abord, "NE PAS ETRE COMME LUI" (et on le comprend !). Mais surtout, il a reconnaît avoir beaucoup appris aux côtés des acteurs qui ont joué ses parents : "Je suis toujours acteur et j'essaie de m'amuser", nous a t-il expliqué. Quand on lui demande ce qu'il aurait imaginé pour Dudley, il évoque un "futur brillant" : "La rédemption n'était pas juste là pour le final, je pense qu'elle a tracé son futur. J'imagine que les enfants d'Harry auraient pu rencontrer les enfants de Dudley". Et nous, on imagine les repas de famille. 

LOVE & AUTRES SORTILEGES

Parce qu'à la rédac', on est du genre à lister les conseils amoureux comme on collectionnerait les paires de chaussures, on a posé quelques questions sur l'art du dating à Devon Murray et Harry Melling. Selon eux, vers qui se tourneraient leurs personnages respectifs s'ils devaient demander des conseils ? Pour Devon, Seamus n'irait "définitivement pas voir les frères Weasley ! Ils en parleraient à tout le monde.", s'exclame t-il."Je ne pense pas qu'il irait voir une fille. Il verrait quelqu'un de plus vieux. Il ne demanderait pas à quelqu'un de sa maison, tout le monde serait au courant ! Alors il irait sûrement voir Cédric Diggory". Pour Harry Melling, la réponse est sans appel : "Sirius Black ! Enfin, quand il était en vie. Ou alors, Dumbledore ! Pour sa sagesse. " - parce dans un monde parfait, Dudley aurait pu rencontrer tous les personnages de la saga

Et puisqu'ils ont côtoyé la magie (ou presque) pendant des années, on s'est demandées s'ils s'en serviraient pour séduire une fille (parce qu'on ne va pas se mentir, parfois, un sort serait bien utile). "Je n'utiliserais pas la magie pour séduire une fille", répond Devon. "Par contre, je pourrais m'en servir dans ma vie de tous les jours ! Pour entrer quelqu'un part gratuitement, par exemple. Mais pas pour une fille. Aujourd'hui, plus personne ne se parle. Les gens se fréquentent via Tinder ou des choses comme ça. C'est tellement étrange...!" - We feel you, Devon.  "Je ne me servirais pas de la magie", répond -également- Harry Melling. "Ca sonnerait tellement faux...! Mais si j'étais vraiment amoureux, je m'en servirais pour l'emmener quelque part !". Enfin un mec qui a tout compris. 

Et en parlant de magie, on s'est demandées si, sait-on jamais, Dudley aurait pu sortir avec une sorcière : "Je pense qu'il serait totalement d'accord avec ça !", s'exclame Harry Melling. "Au début il était contre la magie mais je suis sûr qu'après quelques mois, il s'y serait fait !" Imaginez un peu la tête de Pétunia en découvrant sa sorcière de belle-fille. Priceless

Même plus de dix ans après, Harry Potter fascine toujours autant. Et vous savez-quoi ? Tout ça nous a donné envie de revoir les huit films d'affilée. 

Source : shoko.fr, tumblr - Crédit : Warner Bros, warner