S'inscrire
tracking
H&M

H&M : Du Bangladesh à sa collection Conscious, comment la marque s'engage pour la planète

Publié par
Lilas-Apollonia
, le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Le développement durable prend une place considérable aujourd'hui dans notre société, notamment dans le monde de la mode. H&M s'est engagée dans cette voie-là en produisant des collections éco responsables et en s'unissant à des organisations humanitaires. Mais qu'en est-il vraiment des actions et engagements de H&M pour la planète ? meltyFashion mène l'enquête

Le 16 avril, H&M proposait à ses clients une expérience éco-responsable dans l'une de ses boutiques parisiennes. Aussi, le jour de l'Earth Hour, la marque a soutenu WWF en minimisant l'utilisation de ses lumières. Il semblerait que H&M souhaite sensibiliser ses consommateurs sur des questions écologiques. Mais qu'en est-il de ses véritables engagements envers la planète ? Nous achetons souvent nos vêtements dans les mêmes magasins sans parfois véritablement les connaître. L'effondrement du Rena Plazza à Dacca, au Bangladesh, a soulevé une polémique dans le monde de la mode. Aujourd'hui, nous nous sommes penchées sur la marque H&M qui s'engage dans diverses activités pour l'environnement et l'amélioration des conditions de travail. Nous avons mené l'enquête et rencontré un responsable français de l'enseigne qui nous a parlé des différents engagements de la marque. H&M et le Bangladesh, c'est trente ans de collaboration. Une entente qui ne risque pas de se briser selon le géant de la mode. Après Dacca, de nombreuses marques ont signé une charte sur la sécurité, en août 2013, pour d'avantage protéger les employés des usines de textile. H&M le revendique, son engagement pour une meilleure qualité de travail est depuis bien longtemps mis en place.

H&M est parfois mis dans la même catégorie que d'autres enseignes de prêt-à-porter quant à la catastrophe de Dacca. Elle a pourtant, en 1997, signé un code de conduite avec ses fournisseurs pour respecter pour le bienêtre des travailleurs. Aussi, depuis une dix ans, H&M travaille à améliorer les conditions de vie des enfants au Bangladesh et en Inde en étant partenaire de programmes humanitaires avec Unicef. L'aspect mode de la marque n'est pas non plus à négliger. H&M se veut producteur d'une mode responsable. C'est pourquoi elle a lancé en 2010 sa ligne faites de matières biologiques, Conscious. Est-ce un véritable engagement envers la planète ? La marque produit des matières biologiques notamment du lin, du coton et du cuir biologiques. Le polyester recyclé est fait à base de bouteilles en plastique. Plus important, la marque a labellisé le Tencel, une matière faite de fibres d'eucalyptus qui sert ensuite pour la confection de jersey ou de maille. Celle-ci provient du Lyocell, un tissu à base de fibres d'arbres. Aussi, consommer moins d'eau dans la production du textile est une priorité pour le groupe suédois. Mais de nombreux produits chimiques restent les constituants des pièces de la marque malgré que ceux-ci ne soient pas "dangereux", selon notre source H&M.

H&M n'est pas la seule à être engagée. ASOS prouve également en trois raisons que c'est une gentille entreprise. Alors que le site respecte l'environnement, H&M s'engage quant à elle à être éco responsable. En effet, H&M s'est associée à l'entreprise Eco TLC pour recycler les vêtements. Vous avez sans doute entendu parler des bons d'achat de 5€ offerts en échange d'anciens vêtements dont vous ne voulez plus ? Certes, c'est un coup marketing énorme pour l'enseigne suédoise. Cela permet aussi de recycler du textile afin d'en produire moins. La société Eco TLC distribue des points de collectes dans les magasins H&M puis récupère les pièces déposées. Ces anciens vêtements servent à la production de nouvelles pièces. Aujourd'hui, la marque réussit à insuffler 20% de tissus recyclés dans un jeans. Le but est, d'ici quelques années, de couvrir une plus grande étendue dans le domaine du recyclage afin de produire toujours moins. Il faut tout de même savoir qu'un jeans est la pièce la plus coûteuse à produire en eau. Les efforts de H&M pour le développement durable sont visibles. Mais des questions restent en suspend. Comme l'a fait remarqué le chroniqueur américain John Oliver qui a fait le buzz la semaine dernière, il n'est pas possible de produire un vêtement à bas prix tout en ayant des conditions parfaites de production. Il pointe notamment du doigt H&M. C'est tout notre monde de consommation que nous devons remettre en question. Sommes-nous prêtes à acheter une pièce à 5€ et à fermer les yeux sur ce qu'il se passe à l'autre bout du monde ?

À lire aussi
H&M lance un nouveau concept beauté à l'automne 2015
À lire aussi
H&M : Vivez une expérience éco-responsable exclusive le 16 avril
À lire aussi
H&M : La tendance bohème repérée dans les nouveautés du Printemps-Été 2015
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
H&M : Du Bangladesh à sa collection Conscious, comment la marque s'engage pour la planète
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible