Après le Nutri-Score, « 60 millions » milite pour le Ménag'Score, un étiquetage sur la toxicité des produits d'entretien

par

Quand propreté rime avec toxicité.

Au rayon food, on connaît aujourd'hui tous·tes le Nutri-Score qui évalue les qualités nutritionnelles de (certains de) nos aliments. Dans la même veine, un nouveau score fait désormais parler de lui : le Ménag'Score. Imaginé par l'Institut National de la Consommation (INC) et soutenu par le magazine 60 millions de consommateurs, le Ménag'Score propose une notation des produits d'entretien, permettant de faire la lumière sur leur degré de toxicité et les risques potentiels qu'ils présentent pour la santé ainsi que l'environnement.

Parce que contrairement aux aliments ou même aux produits de beauté, connaître ce qui se cache dans nos flacons ménagers n'est pas une mince affaire. Liste d'ingrédients absente des étiquettes, informations introuvables sur le site des marques... : la compo' de nos détergents est une vaste nébuleuse, alors que les produits ménagers sont les premiers à contenir des substances potentiellement dangereuses, parfois même classées cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. Les conséquences de l'exposition à ces substances ? Des risques accrus de développer des maladies de peau, des problèmes oculaires, des difficultés respiratoires (liste non exhaustive) dont les effets à long terme reste encore inconnus.

Savoir de quoi sont composés nos nettoyants multi-surfaces, nos lingettes multi-usages ou encore nos gels W.C n'est donc pas farfelu : bénéficier d'un étiquetage clair sur leur toxicité s'impose comme un acte de santé publique.

Dans un contexte où « les consommateurs sont toujours plus enclins à prendre soin de la planète et de leur santé », comme l'écrit 60 Millions dans son numéro de septembre 2019, l'INC ainsi que le magazine ont décidé de soumettre une pétition en faveur d'un étiquetage Ménag'Score sur les produits ménagers. Aujourd'hui signée par plus de 17.000 personnes, la pétition doit recueillir au moins 25.000 afin de pouvoir être présentée aux industriels ainsi qu'aux autorités.

S'il est adopté, le Ménag'Score pourra permettre « à tous les consommateurs d’acheter des produits ménagers en toute connaissance de cause sans risque pour leur santé, celle de leurs enfants et de l’environnement. » Sans aucun doute, la mise en application de ce Ménag'Score dans le dernier numéro de 60 Millions devrait éveiller les consciences et encourager les consommateurs à se joindre au projet.

Source : Shoko / 60 millions de consommateurs - Crédit : JESHOOTS.COM via Unsplash