Interview exclusive mode par meltyFashion : Joséphine de la Baume pour Bally, une collaboration arty

par

Bally a osé Joséphine pour sa collection Printemps-été 2015. Icône Bardot-esque vagabondant avec grâce dans un paysage de Los Angeles dans le clip léché "Coming Down", Joséphine de la Baume irradie. Rencontre avec la belle aux multiples facettes

Jolis minois, CV de slasheuse et blaze frenchie, Joséphine de la Baume a plus d'un atout dans son sac. Actrice et surtout musicienne, elle fricote avec la mode qui voit en elle un visage intéressant, celui d'une femme moderne aux multiples casquettes. C'est précisément ce pourquoi Bally la met en scène dans un projet transversal. La marque suisse fait appel à Singtank, le groupe qu'elle forme avec son frère Alexandre dans un clip léché sobrement nommé "Coming Down". Réalisé par Francesco Carrozzini, nommé aux Emmy Award et collaborateur de Beyoncé ou encore de Lana Del Rey, le court métrage met aussi en scène Joséphine de la Baume l'actrice, une femme Bally imprégnée du style Bardot. Et pour cause, "Coming Down" est inspiré d'une série d'interview données par BB où elle révèle son iconique nature lascive et envoutante.

Qui de mieux pour incarner la Brigitte Bardot moderne que Joséphine de la Baume ? La femme aux traits fins se fait l'écho d'une féminité intemporelle et incarne la collection Printemps-été 2015 de la plus jolie des manières. Joséphine de La Baume nous fait entrer dans l'atmosphère teinté de modernisme de la collection dès les premières secondes du court. Elle pose négligemment son sac Sommet Fold et se livre à des confidences téléphoniques au son de "Coming Down" extrait de Ceremonies, le dernier album de Singtank. Celle qui prête son visage, sa voix et son aura à la campagne léchée, relevant le défit d'encapsuler ses nombreuses influences, s'est prêtée à nouveau au jeu de nos questions, nous avions interviewée Joséphine de La Baume lors du Roxy Pro 2012 . Alors, entre la comédie, la mode, Bally et la musique, qui est l'icône Joséphine de la Baume ?

Interview exclusive mode par meltyFashion : Joséphine de la Baume pour Bally, une collaboration arty - photo

meltyFashion : Vous avez été entre autres la femme Agent Provocateur, la femme Mango et maintenant vous incarnez la femme Bally, comment expliquez vous votre caractère "égérisable" ?

Joséphine de la Baume : [rires] ce mot est très drôle ! Je n'en ai aucune idée, je ne sais pas si je suis même à la hauteur du mot. Mais je dirais plutôt qu'il y a eu un moment où les gens ont voulu voir des personnes qui leur ressemblent plus dans les campagnes, pas seulement des mannequins sublimes immenses et parfaites. Du coup les actrices et les musiciennes ont commencé à faire aussi des campagnes, les marques ont commencé à chercher des filles avec un profil créatif dans des domaines différents, des filles plus accessibles peut être..

mF : Fréderic de Narp, CEO de Bally déclarait vouloir "montrer une femme élégante, moderne et intemporelle" en vous choisissant. Selon vous, quelle est la pièce indispensable du dressing d'une femme qui répond à ces caractéristiques ?

JdlB : J'aime beaucoup les jupes tailles hautes chez Bally. Je trouve qu'elles ont un côté année 50 revisité. C'est élégant et intemporel à la fois.

mF : La vidéo Bally a été inspirée par une interview de Brigitte Bardot, icône aux multiples casquettes comme vous, son style légendaire vous inspire-t-il ?

JdlB : Bien sûr ! Qui n'a pas essayé au moins une fois de se gonfler les cheveux et de se mettre du noir sur les yeux.. C'est la femme enfant Brigitte Bardot, troublante par le mélange contradictoire de son innocence et sa détermination. Et pour son style, il est imbattable. Même si moi, enfant, j'étais plutôt fan de Lauren Bacall, j'essayais de me faire la même coiffure et j'aimais qu'elle s'habille comme un homme mais avec des cheveux et du maquillage très féminin. Je suis plus garçon manqué.

mF : Avez-vous d'autres icônes ?

JdlB : Comme je le mentionne juste avant j'aimais beaucoup Lauren Bacall enfant. J'aimais beaucoup Catherine Ringer des Ritas Mitsoukos. J'aime les univers forts et je trouve que ces deux femmes ont un charisme fou.

mF : Le court Bally est un projet qui réunit vos talents d'actrice, de musicienne et de mannequin, aimeriez-vous voir ce genre de projet se multiplier ?

JdlB : Je crois que la mode, la musique et le cinéma se marient souvent bien ! C'est un ménage à trois heureux, donc pourquoi pas.

mF : Y a-t-il des similitudes entre la mode et la musique ?

JdlB : Non mais plutôt des jolies collaborations. Je pense à Bowie par exemple qui grâce à la mode et ce qu'il en faisait a développé et partagé l'univers de chacun de ses albums de manière plus définie et surtout génialissime.

mF : Devenir créatrice, c'est un projet qui vous séduirait ?

JdlB : Non pas vraiment. Moi j'aime la musique et le cinéma, chacun son métier. Mais sur une petite collection pour rigoler pourquoi pas, ça dépend pour qui, pour quoi. Dans la vie il faut faire ce qui vous passionne avant tout et si cela vous laisse le temps de faire ce qui vous amuse en plus, alors il faut y aller !

Crédit : Bally