J'ai maté la série YOU avec Penn Badgley, et Dan Humphrey peut aller se rhabiller dans son Upper East Side

par

Un petit bijou qui mérite qu'on s'y attarde ! 

Ça y est, je viens de binge-watcher les 10 épisodes de la première saison de YOU, la nouvelle série qui fait grand bruit avec ses deux têtes d'affiche aperçus dans des séries adolescentes, Penn Bagdley (Gossip Girl) et Shay Mitchell (PLL). Un peu sceptique, au début, de revoir Dan Humphrey sur le petit écran (on se souvient toutes de la fin de Gossip Girl), j'ai laissé mes doutes de côté dès le premier épisode où les frissons m'ont littéralement parcouru le dos quand j'ai compris qu'il n'était pas venu là pour parler ragots, mais plutôt jouer le mec creepy pro du stalkage et à la recherche du vrai amour.  Avant de pouvoir te mater tous les épisodes sur Netflix, j'ai pris le temps de coucher sur ̶p̶a̶p̶i̶e̶r̶ cet article, les raisons pour lesquelles il ne faut surtout pas passer à côté ! 

1. Penn Padgley a enfin un rôle à la hauteur de son talent

Et il était temps ! 10 ans après la fin bancale de Gossip Girl, Penn Badgley revient en force dans le rôle d'un stalker (qu'il joue à la perfection), prêt à tout pour avoir l'amour de sa nouvelle girlfriend, Beck. Un personnage taillé sur mesure pour l'acteur, plus habitué à camper l'intello un peu pommé alors qu'il n'en a clairement sous la chaussure depuis un moment. Un rôle à contre-courant qui pourrait bien lui ouvrir de plus grandes portes, 10 ans après les débuts de la série qui l'a fait connaitre.

2. Les réseaux sociaux, ce vrai fléau dans la vie réelle

Décrit comme un véritable fléau, les réseaux sociaux sont mis à mal par plusieurs côtés négatifs relevés par le personnage principal : la fausse vie joyeuse, les dizaines d'amis, les voyages, les soirées, et la possibilité de connaitre toute d'une personne en quelques clics. Une satire de la société actuelle, un peu jouissif quand on sait reconnaître les codes, et la supercherie de certaines situations pour avoir plus de likes dont certains des personnages sont des habituées dans la série YOU.

3. Les  gens parfaits n'existent pas 

Les personnages qui composent cette série sont si éloignés les uns des autres qu'on peut avoir un panel de ce à quoi peut ressembler notre société actuelle, avec une morale bien établie : la perfection n'existe pas, et la supercherie est vite démasquée quand on prend 5 minutes pour la voir, loin du virtuel et du paraître. De la personne complexée à l'ami(e) toxique, en passant par celles qui n'osent pas se lancer, elles passent tous et toutes au peigne fin du protagoniste qui sait déceler nos failles les plus profondes pour mieux les intégrer et jouer avec elles. Une petite claque ! 

4. L'amour est une science compliquée

Le coup de foudre, l'amour, la jalousie, les disputes, les messages, les réseaux sociaux, l'amour en 2018 est (un tout petit peu) plus complexe que cela ne l'était pour nos parents, et la série dépeint très bien les états émotionnels de ces personnages à travers diverses situations du quotidien, aussi belles que fragiles, et que Joe (Pen Badgley) essaye tant bien que mal de stabiliser pour vivre une vraie histoire d'amour, malgré les tumultes. Real love exist, people.

5. Le stalkage est une réalité

Le sujet principal de la série, le stalkage, nous fait penser à la chanson Stan d'Eminem, un phénomène qui n'a fait que s'amplifier avec l'apogée des réseaux sociaux, et autres profils créés sur les Internets et qui dévoilent absolument tout sur nos vies. Sous ses faux airs de gendre parfait, Joe est le parfait exemple du stalker (un peu plus extrême, je l'avoue) n'hésitant pas à s’immiscer dans la vie des autres pour en tirer le maximum, et toujours à son profit. Une manière de faire prendre conscience que n'importe qui peut vous nuire, ou tout connaitre de vous sans n'avoir jamais à bouger de chez lui. Un sentiment étrange qui vous laissera un peu de glace face à cette étrange vérité.

Source : shoko - Crédit : Lifetime