J'ai regardé le spectacle de Blanche Gardin sur Netflix et je ne m'en suis toujours pas remise

par

Il y a des comiques qui te font sourire et d'autres qui te font mourir de rire.

De mon point de vue il n'y a rien de plus compliqué que de faire rigoler. Quand une salle entière, remplie de différentes personnalités, avec leurs sensibilités propres, leurs sens de l'humour et leurs humeurs, rigole à l'unisson, c'est que la personne sur scène est douée. Blanche Gardin est douée. Son spectacle "Je parle toute seule" est disponible sur Netflix et il vaut vraiment le détour. Avec son petit visage mutin et son air angélique, elle sort des atrocités sans jamais paraître vulgaire. Elle aborde tous les sujets de la sodomie, à ses états d'âme sur l'avenir de l'humanité, en passant par ses expériences lesbiennes partagées avec sa cousine, avec un flegme énigmatique. Souvent, elle frôle avec le gênant et le déconcertant et il faut aimer l'humour noir et cynique pour apprécier.  Elle parle cul, elle parle cru et nous qu'est-ce qu'on rigole. 

Cette jeune quarantenaire a l'humour cinglant, adore l'autodérision et excelle pour toujours trouver le mot juste. Adolescente rebelle, un peu "punk à chien" elle commence sa vie professionnelle en tant qu'éducatrice spécialisée, avant de débuter sa carrière de comique en 2006, au sein du Jamel Comedy Club. Mais c'est depuis mai dernier que son nom est sur toutes les lèvres. Elle a conquis le grand public en s'auto-remettant le Molière de l'Humour, devant une assemblée hilare (composée de tout le gratin parisien):  "Et le Molière est attribué... Putain, je le savais, c'est moi. Nan mais voilà, je le savais, c'était sûr. […] Je suis la seule femme nommée, l’année de l’affaire Weinstein… C’est l’histoire de ma vie, quoi : le jour où j’ai un prix, il n’a aucune valeur. J’ai l’impression d’être un rebeu du 93 qui vient d’être admis à Science Po".  Vous l'avez bien compris, Blanche avec son prénom de petite fille sage et son dressing de jeune femme rangée a en réalité un langage de charretier et n'a pas peur d'aborder tous les sujets sans ciller. 

Bon par contre qui dit popularité dit "il va falloir attendre avant d'avoir un billet". Les places pour son nouveau spectacle se sont arrachées aussi vite que les pièces d'un grand couturier qui fait une collab avec H&M. En attendant, vous pouvez la regarder sur Netflix. Moi je rigole encore seule quand je pense à son retour à vélo...

Source : shoko.fr - Crédit : je parle toute seule ,netflix